Pas de salaire, pas de travail mardi chez Belref

03/04/17 à 22:04 - Mise à jour à 22:05

Source: Belga

(Belga) Les travailleurs de l'entreprise Belref à Saint-Ghislain partiront en grève mardi. En cause, selon la FGTB, l'annonce par la direction de la non-obligation de paiement des salaires du mois de mars.

Alors que le tribunal de commerce de Mons a accepté, le 30 mars dernier, le projet de microstructure d'un "Belref Bis" proposé par le propriétaire de Belref, précipitant l'entreprise actuelle vers la faillite avec 17 travailleurs sur les 74, la FGTB a annoncé lundi le lancement d'un mouvement de grève des travailleurs dès mardi. En cause, une information à la délégation syndicale, déjà annoncée il y a une semaine, du non-paiement des salaires du mois de mars 2017. "La direction précise qu'elle n'est pas l'obligation de payer les salaires du mois de mars et donc qu'elle ne s'y engage pas", a indiqué la FGTB de Mons. "Les travailleurs en ont assez d'être maltraités et ils ont donc décidé d'arrêter le travail". La FGTB avait déjà pointé du doigt, il y a une semaine, le contexte de faillite de l'entreprise dont 57 des 74 travailleurs sont licenciés à la suite de la faillite. "L'entreprise étant en faillite, c'est le fonds de fermeture, et donc la collectivité, qui paieront les préavis légaux, sans plus, des travailleurs, ce que nous dénonçons, car c'est finalement la même personne, Dominique Leone, qui va continuer avec la nouvelle structure 'Belref Bis' sans avoir dû payer les préavis des travailleurs licenciés", avait indiqué le 30 mars dernier Frédéric Michel de la FGTB. (Belga)

Nos partenaires