Opel: des réductions de coût "sans départs contraints"

09/11/17 à 11:51 - Mise à jour à 11:51

Source: Afp

Baisse des effectifs "sans départs contraints" ni fermeture d'usines, croissance des ventes et davantage de modèles électrifiés: Opel, constructeur automobile allemand racheté par PSA, a dévoilé jeudi ses recettes pour tenter de retrouver la rentabilité d'ici à 2020.

Opel: des réductions de coût "sans départs contraints"

© Reuters

Opel, qui sous la houlette de General Motors (GM) perdait de l'argent depuis 16 ans, se fixe l'objectif de réduire les coûts "de 700 euros par voiture" via un plan d'économies, a déclaré son PDG, Michael Lohscheller, lors d'une présentation au siège de Rüsselsheim (Allemagne).

Grâce aussi à des économies d'échelle avec la maison mère française PSA (Peugeot, Citroën et DS) de 1,1 milliard d'euros d'ici à 2020 et 1,7 milliard d'ici à 2026, Opel, y compris sa marque soeur Vauxhall vendue au Royaume-Uni, gagnera de l'argent à partir de 800.000 véhicules produits par an, a-t-il promis.

La présentation du plan stratégique, trois mois après la prise de contrôle effective par PSA, était très attendue, notamment en Allemagne où l'on s'inquiète de son coût social. Opel emploie 38.000 personnes, dont la moitié Outre-Rhin.

"La réduction constante du coût du travail est une nécessité et doit être obtenue par des mesures réfléchies telles que des concepts innovants d'aménagement du temps de travail, des programmes de départs volontaires ou dispositifs de retraite anticipée", a déclaré M. Lohscheller, nommé en juin à la tête d'Opel, sans dévoiler de chiffres.

Le groupe "a l'intention de conserver et moderniser toutes (s)es usines", a-t-il rassuré.

La réduction des coûts "crée un bouclier qui protège l'entreprise et les salariés des vents contraires", a affirmé M. Lohscheller. "Mais nous avons aussi une ambition de croissance", a-t-il ajouté lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes.

Opel ambitionne ainsi de se développer sur "plus de 20 nouveaux marchés à l'export d'ici à 2022", dont la Chine et le Brésil. La marque en avait été empêchée par GM. Le groupe veut aussi augmenter ses ventes sur le segment des véhicules utilitaires légers de 25% entre 2017 et 2020.

Opel va par ailleurs proposer une "offre électrifiée", 100% électrique ou hybride, sur toutes ses lignes de produits d'ici à 2024, alors que le respect des normes européennes de CO2 a été mentionné comme l'un des défis à relever par la marque à moyen terme.

M. Lohscheller a également annoncé que le centre de recherche et développement de Rüsselsheim, qui emploie 7.700 ingénieurs, allait devenir "un centre de compétence global" pour le groupe PSA, notamment sur la pile à combustible et certaines technologies de conduite automatisée.

Nos partenaires