On ne le dit pas assez: les multinationales créent beaucoup d'emplois

31/01/18 à 14:17 - Mise à jour à 01/02/18 à 10:11

Source: Knack

Pour certains, le monde est simple: pour éviter les licenciements comme chez Carrefour, il suffit de les interdire. Ce serait pourtant le coup de grâce pour l'entrepreneuriat.

L'idée vient du PTB/PDVA : "Il faut interdire les renvois dans les entreprises rentables." Les licenciements comme - dans le passé - chez le brasseur AB InBev, le fabricant de produits laitiers Danone, le producteur de machines lourdes Caterpillar ou - la semaine dernière - chez Carrefour seraient immédiatement révolus. C'est une solution simple à une époque compliquée. Et elle en inspire d'autres, comme les socialistes francophones. En novembre 2017, le PS a lancé son chantier des idées qui formule 170 propositions en réponse au gouvernement Michel de centre droit et au capitalisme financier "qui empoisonne notre économie". La proposition numéro 5 était la suivante : "Il faut interdire les licenciements collectifs dans les entreprises qui font des bénéfices et paient des dividendes." Chez Groen...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires