Nucléaire : les opérateurs allemands contre-attaquent

11/04/11 à 12:44 - Mise à jour à 12:44

Source: Trends-Tendances

E.ON, RWE, Vattenfall et EnBW ont gelé les versements au fonds écologique créé en contrepartie de l'allongement de la durée de vie des centrales. En cause : le moratoire de trois mois sur ledit allongement, décrété suite à l'accident de Fukushima.

Nucléaire : les opérateurs allemands contre-attaquent

© Thinkstock

Les quatre groupes énergétiques allemands opérateurs de centrales nucléaires ont suspendu leurs paiements à un fonds écologique créé en contrepartie de l'allongement de la durée de vie des centrales, a-t-on appris samedi. En cause : le moratoire de trois mois décrété en mars sur ledit allongement.

E.ON, RWE et Vattenfall ont indiqué chacun à l'AFP qu'ils suspendaient les versements à partir d'avril. EnBW a fait de même, selon le magazine Der Spiegel.

"Nous avons décidé de ne plus payer provisoirement", dans un premier temps pour la durée du moratoire, a dit à l'AFP Josef Nelles, porte-parole d'E.ON, en rappelant qu'ensemble, les quatre opérateurs étaient censés verser 300 millions d'euros pour l'année 2011 à ce fonds qui existe depuis janvier. "Nous n'allons plus payer, cela commence à partir de la tranche d'avril", a renchéri une porte-parole de la filiale du géant suédois Vattenfall.

Le service de presse du gouvernement a réagi en disant "prendre acte du fait que les quatre grands groupes énergétiques ne veulent plus payer". Il n'a pas exclu la perspective d'une renégociation de l'accord avec eux.

La chancelière Angela Merkel a décidé, l'an dernier, de prolonger de 12 ans en moyenne l'exploitation des 17 réacteurs nucléaires, une décision très impopulaire dans un pays hostile au nucléaire mais qui satisfaisait les grands groupes énergétiques. Après l'accident de la centrale japonaise de Fukushima, Berlin a cependant effectué une volte-face dans ce dossier.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires