Novadip cherchait 8,5 millions, elle lève finalement 28 millions d'euros

10/09/15 à 10:56 - Mise à jour à 10:56

Source: Belga

Novadip Biosciences, une spin off de l'UCL, développe un procédé de reconstruction des os à partir de cellules-souches adipeuses. À la recherche de 8,5 millions d'euros pour financer les premiers essais cliniques, elle récolte au final 28 millions d'euros, indiquent jeudi L'Echo et Le Soir.

Novadip cherchait 8,5 millions, elle lève finalement 28 millions d'euros

© DR

Le fonds américain New Science Ventures est devenu son premier actionnaire.

"L'idée de départ était de réunir les 8,5 millions nécessaires pour franchir les premières étapes clés. Avec 20 millions de plus, nous pourrons d'emblée mettre en oeuvre l'axe du développement industriel", souligne Philippe Durieux, le CEO de Vives II et de la Sopartec, l'organe de valorisation des technologies créées à l'UCL.

En savoir plus sur:

Nos partenaires