Nouveau mauvais coup médiatique pour Tesla

18/06/18 à 21:29 - Mise à jour à 21:28

Source: Afp

Le constructeur de véhicules électriques haut-de-gamme Tesla faisait face lundi à un nouveau coup dur après qu'un de ses modèles a pris feu dans les rues de Los Angeles pendant le week-end.

Nouveau mauvais coup médiatique pour Tesla

© AFP

"Ceci est ce qui est arrivé à mon mari et à sa voiture aujourd'hui (samedi 16 juin, NDLR)", écrit sur son compte twitter l'actrice américaine Mary McCormack ("A la Maison Blabnche", "Murder One") qui est mariée au réalisateur Michael Morris. Le message est accompagné d'une vidéo de 45 secondes montrant une berline Model S de Tesla à l'arrêt, le côté gauche en feu. La vidéo avait déjà été visionnée plus d'un million de fois lundi.

"Pas d'accident, parti de nulle part, en plein trafic au boulevard Santa Monica. Merci au couple aimable qui l'a signalé et lui a dit de se garer sur le côté. Et Dieu Merci, mes trois petites filles n'étaient pas dans la voiture avec lui", poursuit Mary McCormack.

Elle ajoute que le véhicule ne disposait pas d'Autopilot, le système d'aide à la conduite de Tesla, objet d'enquêtes des régulateurs après plusieurs accidents récents dont certains mortels. "C'était une Tesla normale", affirme l'actrice.

"Ceci est un fait véritablement extraordinaire et nous sommes en train d'enquêter pour savoir ce qu'il s'est passé", a réagi auprès de l'AFP une porte-parole.

"Nos premières conclusions montrent que la cabine n'a pas été affectée par le feu ceci en raison de l'architecture de la batterie, qui est conçue pour la protéger en cas d'incendie touchant cette dernière", a-t-elle ajouté, se réjouissant que le conducteur est sain et sauf.

Tesla affirme par ailleurs que ses véhicules présentent dix fois moins de risques de s'enflammer que des voitures équipées d'un moteur à essence.

Le NTSB, un des régulateurs des transports, a pour sa part indiqué avoir envoyé un technicien pour examiner le véhicule et avisera en fonction de ses remarques.

A Wall Street, le titre Tesla était peu affecté, gagnant plus de 2% vers 18H30 GMT, les investisseurs préférant se réjouir du fait que Tesla a dévoilé une nouvelle ligne d'assemblage pour le "Model 3", voiture d'entrée de gamme censée en faire un constructeur automobile de masse.

Le constructeur californien, fondé en 2003 par l'entrepreneur d'origine sud-africaine Elon Musk, essaie depuis quelques jours de mettre derrière lui la mauvaise publicité occasionnée principalement par des retards de production rencontrés par le "Model 3".

Nos partenaires