"Notre avenir, c'est plus que jamais l'Europe"

26/01/18 à 11:28 - Mise à jour à 11:28

Source: Afp

Les patronats français et italien ont signé jeudi à Rome une déclaration commune dans laquelle ils réclament plus d'Europe, une zone euro plus intégrée et des réponses communes notamment sur le plan fiscal.

"Notre avenir, c'est plus que jamais l'Europe"

© iStock

"Ensemble, nous voulons rappeler que notre avenir, c'est plus que jamais l'Europe : une Union plus forte avec une zone euro intégrée", écrivent le Medef français et la Confindustria italienne.

Des représentants de ces deux organisations patronales et des fédérations bancaires et de l'assurance de ces deux pays, se sont retrouvés à Rome pour le premier forum économique annuel franco-italien des entreprises.

La France est le deuxième partenaire commercial de l'Italie qui est à son tour deuxième partenaire commercial de l'hexagone.

Devant une cinquantaine de patrons et responsables français et italiens, le Premier ministre italien Paolo Gentiloni a salué cette initiative "importante".

Dans leur texte commun, les patronats français et italien dressent une liste de recommandations pour parvenir, entre autres, à un renforcement de l'Union économique et monétaire en Europe, en achevant par exemple l'union bancaire mais aussi à répondre plus efficacement à la concurrence fiscale des pays hors de l'Union européenne.

"Il est nécessaire d'apporter une réponse coordonnée aux réformes fiscales décidées par nos grands compétiteurs mondiaux", affirme ainsi cette déclaration commune.

Au passage, les deux organisations appellent à renoncer au projet de taxe sur les transactions financières "étant donnés les potentiels impacts négatifs d'une telle taxe sur l'accès au financement et aux investissements".

Ce projet a été relancé l'an dernier au niveau européen par le président français Emmanuel Macron, qui souhaite utiliser les bénéfices de cette taxe à l'aide au développement particulièrement en Afrique.

Nos partenaires