Mirabel Hoys
Mirabel Hoys
Business Unit Manager Sourcing & Outsourcing chez Attentia
Opinion

16/04/18 à 15:10 - Mise à jour à 15:08

Non, les millenials et les 45+ ne sont pas incompatibles: la preuve en 8 points

La génération des millenials et celle des 45 ans et plus sont bien plus complémentaires qu'il n'y paraît. Les entreprises ont tout intérêt à s'en rendre compte et à en profiter, estime Mirabel Hoys, Business Unit Manager Sourcing & Outsourcing chez Attentia

Non, les millenials et les 45+ ne sont pas incompatibles: la preuve en 8 points

© istock

Les Millenials et la Génération X ou, dans une langue moins usuelle, les jeunes et les 45 ans et plus, représentent les deux principales générations au travail. Un bon mélange des deux est important pour une entreprise car chacune possède ses propres compétences, son expérience et sa dynamique. Cependant, vous vous trompez si vous pensez que l'une de ces deux générations détient la vérité.

Même si à première vue cela ne semble pas être le cas, jamais deux générations n'ont été aussi complémentaires que les Millenials et la Génération X. L'une demande le calme, l'autorité, beaucoup de règles et peu de risques, l'autre met l'accent sur les objectifs de groupe, l'esprit d'entreprise et la créativité. L'une vit pour travailler et trouve le prestige important, l'autre travaille pour vivre et est plutôt orientée équipe.

Ce sont précisément ces différences qui rendent un mélange d'âges important et précieux pour une entreprise. Les 45 ans et plus peuvent beaucoup apprendre des débutants, mais l'inverse est vrai également.

Voici 8 choses que les générations peuvent apprendre l'une de l'autre :

1. Les 45 ans et plus sont les coaches idéaux. Au cours de leur carrière, ils ont acquis énormément de connaissances et de points de vue et ils abordent leur travail avec efficacité. De plus, ils connaissent beaucoup de collègues, de partenaires et de clients depuis de nombreuses années, en conséquence de quoi ils peuvent avertir leurs collègues plus jeunes en cas de sensibilités éventuelles.

2. Les Millenials demandent beaucoup de feed-back en face à face et de confirmations, ils attendent que leur dirigeant les aide à réaliser leurs objectifs professionnels et personnels. Beaucoup de 45 ans et plus, en revanche, ont du mal à recevoir et à donner un feed-back. Dans ce domaine, ils peuvent s'équilibrer les uns les autres.

3. Grâce à leurs expériences du passé, les 45 ans et plus peuvent bien relativiser. Ils ont de grandes chances d'avoir déjà rencontré certains problèmes/certaines situations. Ils peuvent offrir une perspective aux jeunes qui débutent et les aider dans la réflexion à long terme.

4. Les 45 ans et plus peuvent réfréner un peu les Millenials. Beaucoup de jeunes veulent rapidement faire carrière, les 45 ans et plus ont souvent dû faire preuve de patience en gravissant les échelons. Ils peuvent raconter à leurs jeunes collègues comment ils ont fait carrière eux-mêmes et quelles compétences sont importantes pour aller plus haut. De plus, ils peuvent leur indiquer que mieux vaut canaliser leur attention : ne pas tout essayer mais concentrer leur énergie sur un certain nombre de priorités.

5. Les Millenials respirent la technologie. Ils n'ont pas peur du changement et ils trouvent évident d'utiliser de nouveaux outils et applications numériques pour rendre le travail plus efficace. Ainsi, ils créent un espace où chacun peut se concentrer sur des tâches qui sont vraiment importantes.

6. Les Millenials trouvent que la séparation classique entre la vie professionnelle et la vie privée n'est rien et plus encore : ils demandent plus d'intégration de la vie professionnelle dans la vie privée de la part de leur employeur. Ils montrent aux 45 ans et plus qu'une ligne de séparation ténue ne signifie pas que votre vie doit soudain être placée sous le signe du travail, au contraire. Les jeunes collaborateurs laissent naturellement la vie privée et la vie professionnelle se chevaucher. Par exemple, ils choisissent où et quand travailler sur la base des activités qu'ils ont prévues.

7. Les Millenials ont un regard critique sur la manière dont les entreprises fonctionnent actuellement et ils sont allergiques au fait de faire quelque chose "parce que nous avons toujours fait comme ça". Ils n'ont pas peur de prendre quelques risques et ils sont prêts à virer de bord si cela peut offrir une valeur ajoutée à leur entreprise. Tous ces sauts dans l'inconnu ne tournent peut-être pas toujours comme espéré mais ce n'est pas la perspective d'un éventuel échec qui va les arrêter.

8. Les Millenials regardent le travail avec un oeil de consommateur et ils attendent également cette expérience de la part de leur dirigeant et de leur entreprise. Ils n'aiment pas beaucoup les slogans comme "people are our greatest assets", contrairement aux 45 ans et plus ils recherchent plutôt le "what's in it for me".

Lorsqu'une entreprise est confrontée à un vieillissement croissant de ses collaborateurs, il est plus important que jamais que cette entreprise joue un rôle de liaison et réunisse les gens. La génération plus âgée peut apporter à la génération plus jeune les connaissances, l'expérience, la capacité de relativiser et une compréhension essentielle des choses tandis que les jeunes peuvent former les collègues plus âgés aux possibilités des nouvelles technologies et à la nouvelle manière de travailler. De plus, leur jeune regard critique est indispensable pour identifier les processus d'entreprise bloqués et pour évoluer.

Nos partenaires