Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

19/07/18 à 09:58 - Mise à jour à 09:58

Nike grand gagnant de cette Coupe du monde? Les comptes ne sont pas aussi positifs qu'on l'imagine

L'autre gagnant de la Coupe du monde de football, c'est l'équipementier américain Nike, le sponsor officiel de l'équipe de France. Mais est-ce nécessairement le jackpot financier pour Nike ? Rien n'est moins sûr comme nous l'explique Amid Faljaoui, notre chroniqueur économique.

Nike grand gagnant de cette Coupe du monde? Les comptes ne sont pas aussi positifs qu'on l'imagine

© AFP

La France a gagné la Coupe du monde de football. Mais on parle peu de l'autre gagnant de cette Coupe du monde, à savoir l'équipementier américain Nike. Il a réussi à avoir la première finale 100% Nike de son histoire puisque Nike était le sponsor officiel des deux finalistes de la Coupe du monde de football 2018.

C'est une belle revanche sur son rival Adidas qui équipait pourtant 12 des 32 équipes en compétition. A priori, c'est le jackpot pour la marque à la virgule ! Mais en réalité, à y regarder de plus près, et si on fait les calculs comme l'a fait Le Figaro, les comptes ne sont pas aussi positifs qu'on l'imagine pour Nike.

D'abord, il faut rappeler que le contrat de sponsoring qui lie Nike à la Fédération française de football est de 50 millions d'euros par an. Et ce contrat court jusqu'en 2026.

Pour les experts, ce prix de 50 millions d'euros est très élevé, et sans doute même trop élevé pour une équipe qui n'affichait pas des résultats très brillants avant la victoire à la Coupe du monde. Ça, c'est pour le premier bémol

Partager

Nike est-il le grand gagnant de cette Coupe du monde? A y regarder de plus près, les comptes ne sont pas si positifs qu'on l'imagine.

Le second bémol porte sur la marge perçue par Nike sur la vente des maillots. Là encore, Le Figaro estime cette marge entre 30 et 35% par maillot pour un prix de revient de 11 à 20 euros selon les modèles de maillot.

Et donc, sur cette base, il faudrait que Nike vende plus de 1.5 million d'exemplaires chaque année pour arriver seulement à l'équilibre. Or, justement, ce chiffre est loin d'être acquis.

En fait, selon d'autres spécialistes interrogés sur le sujet, Nike pourrait sans doute écouler 1.5 million de maillots la première année - du moins s'il règle les problèmes de fourniture qu'il a actuellement - mais ce sera difficile d'en vendre tout autant les 4 prochaines années !

Là encore, plus qu'un jackpot financier, cette victoire des bleus à la Coupe du monde est surtout un très beau succès d'image pour Nike. Mais est-ce aussi simple ?

Là encore, les chiffres sont parfois têtus. Un ancien dirigeant d'Adidas reconnait que la marque aux trois bandes rentrera plus facilement dans ses frais que Nike, ne serait-ce que parce qu'il a sponsorisé l'équipe belge à hauteur de 1.6 millions d'euros seulement. Autrement dit, Adidas s'en tire bien grâce aux Diables. Comme quoi, les vainqueurs ne sont pas toujours là où on les attend.

En savoir plus sur:

Nos partenaires