Netflix: "Nous visons un tiers des ménages belges dans cinq à dix ans"

19/09/14 à 18:38 - Mise à jour à 22/09/14 à 11:00

Reed Hastings, CEO de Netflix, affiche ses ambitions pour le marché belge.

Netflix: "Nous visons un tiers des ménages belges dans cinq à dix ans"

Reed Hastings © Belga

Le service de streaming vidéo annonce son lancement en Belgique. Pour accompagner cette grande première belge, le gratin de l'entreprise américaine était présent ce vendredi à Bruxelles, pour une série d'entretiens avec la presse. Le cofondateur et CEO Reed Hastings a dévoilé à Trends-Tendances ses ambitions sur le marché belge.

Clairement, Netflix n'est pas en Belgique pour faire de la figuration. "Nous visons un tiers des ménages belges d'ici cinq à dix ans", avance calmement Reed Hastings. Une part de marché tout à fait atteignable, estime le CEO. "C'est un chiffre que nous avons atteint en sept ans aux Etats-Unis, explique-t-il. En Belgique, le taux de pénétration de l'Internet haut débit est l'un des plus élevés au monde, ce qui peut nous être favorable."

"Nous n'avons pas nécessairement besoin des opérateurs télécoms"

Pour l'instant, le service de streaming vidéo est accessible via PC, tablettes, smartphones, TV connectées et consoles de jeux. Mais pas directement sur les "box" des opérateurs télécoms (Belgacom, Telenet, Voo...). Pas grave, estime Reed Hastings : "Nous discutons avec les opérateurs, notamment avec Belgacom. Ce serait un plus pour Netflix d'être disponible sur les box. Mais ce n'est pas indispensable. Tout ce dont nous avons besoin, c'est d'une connexion Internet. Aux Etats-Unis, nous n'avons aucun partenariat avec les opérateurs télécoms. Cela ne nous empêche pas de rencontrer un énorme succès."

Découvrez notre dossier complet sur Netflix et Reed Hastings dans le prochain numéro du magazine Trends-Tendances.

En savoir plus sur:

Nos partenaires