Mithra : "Dallas sur Meuse" à Liège

03/07/15 à 09:03 - Mise à jour à 09:03

Source: Trends-Tendances

La succes story de Mithra et, à travers elle, de François Fornieri n'est pas à l'image d'un fleuve tranquille, loin s'en faut.

Mithra : "Dallas sur Meuse" à Liège

© Image Globe

Passablement énervé par la publication ce jeudi, d'un article laissant entendre que les ex-actionnaires d'Uteron pourraient avoir été spoliés de plusieurs dizaines de millions d'euros, François Fornieri consteste vigoureusement les allégations fallacieuses d'une source -toujours la même- relayées, une fois de plus et "comme par hasard" à un moment charnière du développement de l'entreprise. "Les informations contenues dans ledit article sont totalement inexactes (montants, milestones, royalties, dates,...) et sont orientées pour porter image à l'image et à la réputation de Mithra Pharmaceuticals", tonne l'ancien Manager de l'Année de Trends-Tendances. "Nous confirmons en tout cas que l'opération conclue en 2015 avec Actavis/Allergan est conforme l'intérêt de la société et de ses actionnaires et le fait que l'ensemble des informations relatives à la transaction entre les ex-actionnaires d'Uteron Pharma et Mithra figure dans le prospectus d'introduction en bourse , ajoute-t-il. Je déplore aussi que ma qualité de co-gérant de la société de droit commun Uteron Pharma Participations 1 (ndlr, une holding regroupant des intérêts minoritaires) soit utilisée dans le but de nuire à Mithra Pharmaceuticals, alors même que c'est à la demande d'un certain nombre d'actionnaires de la société Uteron Pharma que j'avais assumé cette qualité sans en retirer aucun avantage ! Bref, je ne peux que regretter une initiative malveillante à l'origine de cet article du 2 juillet".

Dans le même temps, la justice liégeoise vient cependant tout juste de débouter Mithra dans le procès l'opposant à son ancien porte-parole dans le cadre d'un plainte pour diffamation et divulgation d'informations confidentielles. "Nous avons pris acte de ce jugement rendu cette semaine et nous interjettons appel, tout en poursuivant dans le même temps une action en cours pour calomnie", conclut François Fornieri.

En savoir plus sur:

Nos partenaires