Mission économique princière en Argentine et en Uruguay - La princesse Astrid emmène une délégation de près de 200 personnes

23/06/18 à 05:45 - Mise à jour à 05:47

Source: Belga

(Belga) La princesse Astrid s'envole ce samedi pour l'Argentine et l'Uruguay, où elle emmène, durant près d'une semaine, une mission économique. La délégation qui l'accompagne est forte de près de 200 personnes, dont six ministres ou secrétaires d'Etat fédéraux ou régionaux. De nombreuses visites et réceptions officielles avec les autorités locales sont à leur programme. Du côté des entreprises, dont 95 émanant du secteur privé, ces quelques jours en Amérique latine seront l'occasion de faire valoir ou de renforcer leurs atouts sur place.

La délégation belge quitte Bruxelles ce samedi pour arriver à Buenos Aires dimanche matin heure locale. Se succéderont alors cinq jours à l'agenda bien chargé répartis entre la capitale argentine et celle de l'Uruguay, Montevideo. Le retour en Belgique se fera, lui, le dimanche 1er juillet. Outre la princesse Astrid, qui accompagne deux missions économiques par an, plusieurs ministres sont du voyage: celui des Affaires étrangères Didier Reynders, son collègue à l'Emploi et l'Economie Kris Peeters, le ministre wallon de l'Economie Pierre-Yves Jeholet et son homologue flamand Philippe Muyters. Deux secrétaires d'Etat au commerce extérieur les accompagnent: Pieter De Crem pour le fédéral et Cécile Jodogne, qui représente la Région bruxelloise. Cela faisait depuis 2008 qu'une mission économique de ce genre n'avait plus eu lieu dans ces deux pays. Elle était alors emmenée par le prince Philippe. Parmi les autres participants, on en retrouve 137 du secteur privé, pour un total de 95 entreprises. S'y ajoutent 45 émanant du secteur public, d'autres de fédérations et chambres du commerce comme la Fédération belge des entreprises (FEB) ou le Voka, qui représente les entreprises flamandes. Enfin, quatre universités ou hautes écoles, toutes francophones, font également le déplacement jusqu'en Argentine et en Uruguay. Les rencontres, séminaires, réceptions et autres tables rondes se concentreront sur des domaines-clés tels que l'agriculture et l'agroalimentaire, l'énergie et l'économie vertes, les infrastructures, le transport et la logistique, l'industrie nucléaire, le secteur de l'aéronautique et celui de l'audiovisuel, et les villes intelligentes et connectées (smart cities). Des sociétés telles que GSK, Mithra ou Vesale Pharma ne seront pas en reste puisque le secteur biomédical et biopharmaceutique sera le plus représenté, avec 14% de toutes les entreprises faisant le déplacement jusqu'à Buenos Aires et Montevideo. Suivent notamment l'alimentaire et les boissons, qui feront la promotion des bières et du chocolat belges, la construction et l'infrastructure (Jan De Nul, Seco, Socatra), les services financiers et assurances (Belfius, BNP Paribas Fortis, Société fédérale de participations et d'investissement), l'ICT et les télécoms, et l'énergie et l'environnement. Parmi les autres grandes entreprises "belges", on retrouve H.Essers et Katoen Natie (transport et logistique), IBA (soins de santé et sciences de la vie), Barco (audiovisuel), Engie et Tractebel (ingénierie), Solvay (chimie) et Worldline (hautes technologies). A noter, enfin, la présence des ports d'Anvers et de Gand ainsi que de quatre universités ou hautes écoles, toutes francophones, dont l'ULiège, l'UCL et l'UMons. (Belga)

Nos partenaires