Mission économique Indonésie - Les chicons et les poireaux belges ont obtenu leur visa pour l'Indonésie

14/03/16 à 10:56 - Mise à jour à 10:56

Source: Belga

(Belga) Les cultivateurs de chicons et de poireaux belges pourront bientôt exporter vers l'Indonésie. "Nous avons reçu les autorisations nécessaires la semaine dernière", a indiqué Philippe Appeltans, secrétaire général de l'Association belge des coopératives agricoles, dans le cadre de la mission économique en Indonésie, emmenée par la princesse Astrid. Le public cible n'est pas tant le consommateur indonésien mais bien les touristes occidentaux en séjour sur l'archipel.

Mission économique Indonésie - Les chicons et les poireaux belges ont obtenu leur visa pour l'Indonésie

Mission économique Indonésie - Les chicons et les poireaux belges ont obtenu leur visa pour l'Indonésie © BELGA

La Belgique n'exporte jusqu'à présent que des pommes et des poires vers l'Indonésie, mais en faibles quantités. Le chicon va désormais pouvoir les accompagner dans les cageots. "Nous n'allons pas apprendre à l'Indonésien lambda à manger du chicon. Nous misons sur des restaurants haut de gamme, les hôtels et complexes. Onze millions de touristes visitent ce pays chaque année, principalement des Occidentaux", a expliqué M. Appeltans. Actuellement, le secteur horeca en Indonésie utilise le chicon australien. Au-delà de l'endive, le patron des coopératives agricoles espère augmenter l'exportation des fruits et légumes en général vers l'Indonésie. Aujourd'hui, le port de la capitale, Jakarta, ne peut être desservi, laissant les marchandises belges à quelque 800 kilomètres de là. M. Appeltans espère avoir rapidement un accès à ce port et compte sur les ministres participant à la mission pour mettre la pression nécessaire ces prochains jours afin d'obtenir un tel débouché. (Belga)

Nos partenaires