Mission économique au Texas - Le port d'Anvers plus inquiet de la mobilité que des conséquences de l'élection de Trump

08/12/16 à 22:04 - Mise à jour à 22:07

Source: Belga

(Belga) Comme de nombreux autres participants à la mission économique belge au Texas, le nouveau CEO du port d'Anvers, Jacques Vandermeiren ne s'inquiète pas outre mesure des conséquences de l'élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis, a-t-il laissé entendre jeudi, à Houston, dans le cadre de la mission à laquelle il participe. M. Vandermeiren n'a par ailleurs pas caché que ses interlocuteurs texans lui adressaient beaucoup de questions sur la mobilité en Flandre.

Mission économique au Texas - Le port d'Anvers plus inquiet de la mobilité que des conséquences de l'élection de Trump

Mission économique au Texas - Le port d'Anvers plus inquiet de la mobilité que des conséquences de l'élection de Trump © BELGA

"Un pays comme les Etats-Unis a grandi par le commerce. Je ne vois donc pas une limitation du libre-échange se produire rapidement. Nous devons attendre (de savoir) qui il met en place comme ministres et conseillers, mais j'entends que jusqu'ici il s'agit de personnes raisonnables", a-t-il commenté. "Nous devons bien avoir à l'oeil qu'à partir de maintenant, la mobilité commence à avoir des conséquences négatives effectives pour notre port et pour toute notre économie", a averti par ailleurs le patron de la mega-infrastructure portuaire qui accédera à ses nouvelles fonctions le 1er janvier prochain. Son message aux Américains est le suivant: la Flandre est proche d'un deal historique sur le désengorgement du Ring d'Anvers via le projet de liaison de l'Oosterweel. A ses yeux, il est vraiment possible d'arriver à un accord à ce sujet d'ici quelques mois. (Belga)

TrendsInformation Services

Connectés en permanence

Connectés en permanence

A peine une vingtaine d'années se sont écoulées entre l'apparition des premiers ordinateurs ...

Nos partenaires