Microsoft dépèce Nokia

17/07/14 à 15:02 - Mise à jour à 15:02

Source: Trends-Tendances

La restructuration annoncée par Microsoft touchera essentiellement les effectifs de Nokia, qui ont rejoint l'entreprise il y a moins d'un an.

Microsoft dépèce Nokia

© Belga

Le géant de l'informatique Microsoft prépare une restructuration monstre. D'ici un an, l'entreprise américaine compte se défaire de 18.000 employés. Mais c'est Nokia qui supportera l'essentiel de l'effort. Pas moins de 12.500 collaborateurs du fabricant finlandais se retrouveront sur le carreau, soit la moitié des effectifs de Nokia. Moins d'un an après avoir racheté la division mobile de Nokia pour la somme de 5,44 milliards d'euros, Microsoft saigne à blanc l'ancien numéro un du GSM.

La descente aux enfers se poursuit donc pour Nokia, qui n'est pas parvenu à prendre le virage du smartphone. Laminé par Apple et son iPhone puis par Samsung et sa gamme Galaxy, Nokia ne pèse quasiment plus rien sur le marché du smartphone. Le fabricant, qui tente de se redresser avec sa gamme Lumia, ne figure même plus dans le top cinq des vendeurs de téléphones intelligents, selon IDC. Sa part de marché est inférieure à 4,5 %.

Le partenariat que Nokia a conclu avec Microsoft afin d'équiper ses téléphones du système d'exploitation Windows Phone n'est pas non plus un grand succès. Windows Phone représente à peine 3 % du marché, loin derrière Android (Google) et iOS (Apple).

Dans un email à ses employés, le nouveau patron de Microsoft Satya Nadella expliquait sa vision du futur de l'entreprise, un futur basé sur le cloud et... le mobile. Mais ces plans impliquent-ils que Microsoft continuera à produire des téléphones via sa marque Nokia ? Pas sûr que ce soit réellement dans l'ADN d'une entreprise dont la spécialité a toujours été le logiciel. Sa seule incursion réussie dans le hardware a été la production de la console de jeux Xbox. Mais ni l'éphémère baladeur Zune, ni la tablette Surface ni les téléphones Lumia, n'ont jusqu'à présent fait des étincelles.

Avec cette restructuration majeure de ses activités, l'avenir de Nokia en tant que fabricant de téléphones portables est devenu encore un peu plus incertain.

Nos partenaires