Métiers en pénurie: la FEB formule ses propositions

30/05/18 à 11:50 - Mise à jour à 11:49

Source: Belga

Les autorités fédérales et régionales doivent avoir "une approche globale" pour lutter contre les nombreux emplois vacants, indique la Fédération des Entreprises de Belgique (FEB).

Métiers en pénurie: la FEB formule ses propositions

© Belga

Alors que le comité de concertation se penche mercredi sur la question des métiers en pénurie, les employeurs formulent plusieurs propositions pour la compétitivité et le marché de travail.

La FEB envisage notamment la scission des allocations de chômage, avec une partie fixe dégressive et une autre octroyée en fonction d'une éventuelle réorientation en vue d'occuper un emploi vacant en pénurie. La fédération juge également "crucial" que les niveaux de pouvoir et services concernés misent "de manière cohérente" sur une politique effective de contrôles et de sanctions, ainsi que sur une "activation efficiente" des chômeurs, des malades de longue durée, des bénéficiaires du RIS (revenu d'intégration sociale) et autres inactifs.

La FEB propose par ailleurs une adaptation de la politique salariale aux compétences et à la productivité du travailleur, plutôt qu'à son ancienneté.

Le Premier ministre Charles Michel a récemment appelé à l'élaboration d'une solution au problème des emplois vacants en Belgique. Plus de 132.000 postes n'ont pas été pourvus en Belgique l'année dernière, selon Eurostat.

Nos partenaires