Menace de grève chez Brussels Airlines

04/02/18 à 10:10 - Mise à jour à 10:13

Source: Belga

(Belga) Les syndicats de Brussels Airlines menacent de partir en grève à la suite des révélations selon lesquelles la maison-mère Lufthansa, qui a acquis l'intégralité des parts de l'entreprise belge il y a un peu plus d'un an, souhaite tirer un trait sur la marque belge. Les deux principaux dirigeants de Brussels Airlines, le CEO Bernard Gustin et le directeur financier Jan De Raeymaeker, risquent d'être licenciés lundi.

"Nous avons libéré notre emploi du temps ces prochains jours pour mener des actions", a indiqué Paul Buekenhout du syndicat chrétien LBC. "Les trois syndicats sont sur la même longueur d'onde: nous sommes prêts à partir en grève", a ajouté Filip Lemberechts du syndicat libéral ACLVB. "Si nécessaire, nous retiendrons les avions au sol". Plus tôt cett semaine, plusieurs médias rapportaient que le groupe aéronautique allemand Lufthansa souhaitait privilégier la voie du low-cost via sa filiale Eurowings et dès lors contraindre Brussels Airlines à fonctionner selon un modèle à bas coûts. L'entreprise belge ne garderait comme spécificité que ses vols vers l'Afrique. Les syndicats craignent dès lors des pertes d'emploi. Combien ?, cela dépend de Lufthansa. "Mais ses plans n'augurent rien de bon", estime Anita Van Hoof du syndicat socialiste BBTK. Bernard Gustin privilégie le modèle hybride, qui mêle des vols européens à bas prix avec des vols long-courriers vers l'Afrique. L'administrateur délégué de Brussels Airlines pourrait être remercié lundi pour ses services, de même que le directeur financier de l'entreprise Jan De Raeymaeker. Les travailleurs de la compagnie aérienne belge ont lancé vendredi une pétition dans laquelle ils expriment leur soutien à leurs dirigeants. (Belga)

Nos partenaires