Méga-contrat gazier de 400 milliards de dollars conclu entre la Chine et la Russie

21/05/14 à 15:14 - Mise à jour à 15:14

Source: Trends-Tendances

La Chine et la Russie ont conclu mercredi à Shanghai un méga-contrat d'approvisionnement gazier portant sur 400 milliards de dollars sur 30 ans, après une décennie de négociations, a-t-on annoncé mercredi de sources chinoise et russes.

Méga-contrat gazier de 400 milliards de dollars conclu entre la Chine et la Russie

© Epa

Selon les termes du contrat, la Russie fournira en gaz la deuxième économie mondiale à partir de 2018, et le volume livré à la Chine gonflera progressivement "pour atteindre à terme 38 milliards de mètres cube par an", a indiqué dans un communiqué le géant énergétique chinois CNPC.

L'accord, conclu entre CNPC et le russe Gazprom, porte sur un montant de 400 milliards de dollars et une durée de 30 ans, et prévoit un prix de 350 dollars le millier de m3, ont indiqué de leur côté les médias publics russes, citant le patron de Gazprom Alexeï Miller.

"C'est un nouvel accomplissement majeur dans la coopération énergétique stratégique" entre les deux pays, s'est félicité CNPC, précisant que le président russe Vladimir Poutine et son homologue chinois Xi Jinping avait tous deux assisté à la signature.

Pékin, soucieux de garantir ses sources d'approvisionnement énergétique, était en négociations depuis dix ans avec Moscou, désireux quant à lui de s'assurer des débouchés pour Gazprom sur le gigantesque marché chinois, mais les pourparlers ont longtemps achoppé sur le prix du gaz naturel. Aucun détail à ce sujet n'était cependant livré mercredi par CNPC, ni par les médias officiels chinois.

Les termes d'un accord-cadre signé en 2009 prévoyaient initialement que le volume de gaz livré par la Russie pourrait s'élever à terme jusqu'à près de 70 milliards de m3 -- un chiffre qui a été réduit de moitié dans l'accord final.

La signature de ce méga-contrat intervient par ailleurs alors que les relations entre la Russie et les pays occidentaux connaissent une période de vives tensions sur fond de la crise ukrainienne.

En savoir plus sur:

Nos partenaires