Marché de l'AIF: les syndicats de la FN Herstal ignorent les éventuelles conséquences

23/09/16 à 21:29 - Mise à jour à 21:31

Source: Belga

(Belga) "Passer à côté de ce marché est ennuyeux mais il nous est actuellement impossible de mesurer les conséquences éventuelles sur l'emploi", ont déclaré les syndicats de la FN Herstal à l'agence Belga en apprenant que le marché de l'Arme Individuelle Future (AIF) avait été attribué par la Direction générale de l'armement française (DGA) au groupe allemand Heckler & Koch, au détriment de l'entreprise herstalienne.

Les syndicats estiment qu'il est prématuré, faute d'informations précises sur l'actuel carnet de commande de la FN, de se prononcer sur d'éventuelles pertes d'emplois liées à la non-obtention du contrat "bien que cette crainte puisse être réelle vu la conjoncture actuelle et les différentes restructurations récemment annoncées". La FN avait annoncé il y a quinze jours que la procédure d'attribution de ce marché, estimé entre 300 et 400 millions d'euros, était suspendue en raison d'un recours introduit devant le juge des référés administratifs par le fabriquant d'armes herstalien, par la voie du référé précontractuel. Ce marché prévoit la livraison de plus de 100.000 armes, d'accessoires, de munitions et de diverses prestations permettant notamment d'assurer la qualification, le soutien initial et la formation des utilisateurs. Les livraisons sont prévues dès 2017 et s'échelonneront sur une dizaine d'années, a précisé le ministère de la défense française qui verra ainsi ses FAMAS remplacés à terme par des HK 416 F. (Belga)

Nos partenaires