Malgré les difficultés, Belgocontrol a réduit sa perte en 2012

30/05/13 à 12:41 - Mise à jour à 12:41

Source: Trends-Tendances

Malgré les difficultés structurelles liées aux services qui ne lui sont pas payés, Belgocontrol, le gestionnaire de l'espace aérien belge, est parvenu à réduire sa perte en 2012, celle-ci n'atteignant plus que 13 millions d'euros alors qu'elle s'élevait à 15 millions en 2011 et à 19 millions l'année précédente.

Malgré les difficultés, Belgocontrol a réduit sa perte en 2012

© Thinkstock

"Nous avons fait tout ce qui était possible en matière d'économies et il est désormais difficile d'aller beaucoup plus loin en termes de réduction globale des coûts", a expliqué Jean-Claude Tintin, administrateur délégué de Belgocontrol, au cours d'une conférence de presse. "Et pourtant, nous sommes en perte pour la quatrième année consécutive", a-t-il ajouté en pointant le fait que seuls 20% des services effectués pour les Régions sont rémunérés, à prix de revient. Quant aux tarifs appliqués à Brussels Airport, ils n'ont plus été adaptés depuis 2003.

"Le gouvernement a reconnu le caractère structurel de notre perte mais aucune initiative politique n'a encore été prise", a poursuivi Jean-Claude Tintin pour qui les problèmes de trésorerie liés à cette situation "doivent impérativement être résolus d'ici 2014".

Malgré ces difficultés financières, Belgocontrol a toutefois eu matière à se réjouir en 2012. L'entreprise publique autonome, dont les effectifs ont reculé de 5,5% en 2012, a ainsi enregistré une baisse de 18% de son taux d'incidents A et B tandis que le retard en route moyen généré par sa gestion du trafic a été réduit à 0,027 minute par vol.

En savoir plus sur:

Nos partenaires