Lockdown de Bruxelles: la Région veut inciter les habitants à revenir dans le centre

21/01/16 à 14:46 - Mise à jour à 14:46

Source: Belga

(Belga) Après le "lockdown" imposé fin novembre à Bruxelles à la suite du relèvement du niveau de la menace terroriste, la Région entend redorer l'image de la capitale et inciter ses habitants à retourner dans le centre. Elle va ainsi lancer une nouvelle campagne, basée sur le crowdsourcing et destinée à renforcer l'attractivité des 10 principaux quartiers commerçants du Pentagone. Coût de l'opération: 400.000 euros.

"Les conséquences du confinement de Bruxelles sont indéniables, même si elles doivent être nuancées", a commenté Thierry Willemarck, le président de la fédération des entreprises bruxelloises Beci, au cours d'une conférence de presse à laquelle participaient également le ministre-président Rudi Vervoort et le ministre bruxellois de l'Economie Didier Gosuin. Ainsi, selon un sondage réalisé entre le 14 et le 24 décembre par Beci et auquel ont répondu quelque 1.250 entreprises bruxelloises, une sur 2 annonce une baisse significative (+ de 20%) de son chiffre d'affaires. Sans surprise figurent parmi les secteurs les plus touchés l'hôtellerie (81% des répondants s'attendent à une baisse de leur chiffre d'affaires de plus de 20% par rapport à la même période un an plus tôt); les cafés et restaurants (72%); le tourisme (64%); les commerces (de 57 à 66% selon le type de commerces) et la culture (46%). Par ailleurs, note Beci, plus les entreprises sont proches du centre-ville, plus l'impact est important. Face à ces résultats, une nouvelle campagne visant à "booster" les quartiers commerçants du centre va être lancée, ont annoncé les autorités bruxelloises. De mars à mai, une plateforme de crowdsourcing sera mise en place. Elle permettra à chacun de déposer un projet original pour les quartiers concernés (Dansaert, rue Neuve, Vismet, Saint-Jacques, Midi Lemonnier, Mont des Arts, Congrès, Grand Place, Marolles et Sablon). En juin, les porteurs des 30 projets les plus plébiscités - 3 par quartiers - se réuniront en compagnie de différents experts. Un jury composé notamment d'Atrium, de la Ville de Bruxelles et de différents partenaires (associations de commerçants, Visit.Brussels) sélectionnera alors un projet par quartier. Durant l'été, ces projets seront réalisés et appuyés par une campagne de communication dès la rentrée. Un budget global de 400.000 euros, dont 100.000 pour la plateforme de crowdsourcing, sera consacré au projet. "Il faut désormais dépasser les polémiques pour répondre positivement à une attente en se montrant créatifs", a conclu Didier Gosuin. (Belga)

Nos partenaires