Les voitures électriques pas prêtes pour le marché européen ?

09/03/11 à 14:46 - Mise à jour à 14:46

Source: Trends-Tendances

Autonomie, temps de recharge et coût : le marché des voitures électriques n'est pas encore en mesure de répondre aux besoins des consommateurs européens. La preuve : seuls 16 % de ceux-ci s'identifient comme de "nouveaux clients potentiels" pour ces véhicules.

Les voitures électriques pas prêtes pour le marché européen ?

© Reuters

Seuls 16 % des consommateurs européens s'identifient comme de "nouveaux clients potentiels" pour les véhicules électriques, alors que 53 % "pourraient envisager" l'achat de ce type de voiture, révèle une enquête du groupe Global Manufacturing Industry publiée mercredi par Deloitte.

L'enquête a été menée auprès de 4.760 Européens dans sept pays (Belgique, France, Allemagne, Italie, Espagne, Turquie et Royaume-Uni). "L'adoption massive des véhicules électriques sera clairement conditionnée par un certain nombre de facteurs, notamment l'augmentation du prix des carburants, les progrès réalisés au niveau des véhicules à moteur à combustion interne (MCI), et la disponibilité des incitants publics", commente Eric Desomer, automotive leader chez Deloitte Belgique.

Ainsi, 63 % des consommateurs indiquent qu'ils seraient "nettement plus enclins" à envisager l'acquisition d'un véhicule électrique si le prix du carburant devait atteindre 2 euros le litre. En revanche, si l'efficacité énergétique des véhicules à MCI baisse à moins de 3 litres au 100 kilomètres, les consommateurs seraient moins tentés par ce type d'achat.

Pour 57 % des consommateurs qui pourraient envisager l'achat d'un véhicule électrique, le budget maximum pour celui-ci ne devrait pas dépasser celui d'un véhicule classique. Les trois quarts des personnes interrogées n'envisageraient en outre l'achat que si le véhicule électrique peut parcourir 480 kilomètres entre deux recharges.

"Le marché n'est pas encore en mesure de répondre aux besoins des consommateurs européens en matière d'autonomie, de temps de recharge et de coût, constate Eric Desomer. En conséquence, nous estimons que seulement 1 % à 2 % de ces consommateurs seraient prêts à adopter les véhicules électriques en 2020."

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires