Les ventes de Toyota résistent malgré les rappels

01/03/10 à 10:28 - Mise à jour à 10:28

Source: Trends-Tendances

Toyota a vendu 146 000 véhicules au Japon en février, malgré le rappel de 8,7 millions de véhicules dans le monde depuis l'automne. Un chiffre en hausse de près de 50% sur un an. Le constructeur profite, comme l'ensemble du secteur automobile de l'archipel, des mesures de relance du gouvernement japonais.

Les ventes de Toyota résistent malgré les rappels

© Epa

Le groupe automobile japonais Toyota a vu les ventes de sa marque principale bondir de 47,9% sur un an en février au Japon, malgré la crise des défauts techniques qui l'a obligé à rappeler des millions de voitures dans le monde, a annoncé lundi un organisme professionnel.

Selon l'Association japonaise des concessionnaires automobiles (Jada), Toyota a vendu 146.145 véhicules de sa marque dans l'archipel le mois dernier.

La marque de luxe de Toyota, Lexus, a pour sa part vu ses ventes flamber de 257,3% sur un an à 3.373 unités, a précisé la Jada.

L'ensemble du marché automobile japonais connaît une embellie ces derniers mois, grâce à une série de mesures de relance mises en oeuvre par les autorités, notamment des incitations financières pour l'achat de véhicules économes en carburant. Toutes marques confondues, les ventes de véhicules au Japon (hors mini-voitures) ont augmenté de 35,1% en février.

De plus, les chiffres de la Jada concernent des immatriculations de véhicules neufs, dont beaucoup ont été commandés plusieurs semaines ou mois plus tôt, avant que Toyota ne commence à voir sa réputation fortement ternie par l'éclatement de la crise des rappels.

Toyota a dû rappeler quelque 8,7 millions de véhicules dans le monde depuis l'automne en raison de défauts techniques affectant principalement les pédales d'accélération ou le système de freinage de plusieurs modèles.

Au Japon, le constructeur a rappelé début février plus de 223.000 voitures hybrides des modèles Prius, Lexus HS250h et Sai dont le système de freinage peut se déclencher avec retard en raison d'un problème de logiciel. Les ventes et la production de ces modèles a été suspendue pendant une semaine.

Un responsable de la Jada a estimé que les ventes de Toyota ne devraient pas trop souffrir au Japon, où le constructeur jouit d'une clientèle très fidèle.

"Je ne crois pas que leur image ici ait autant souffert qu'à l'étranger", a déclaré ce responsable.

La majorité des rappels dans le monde - six millions de véhicules - concernent cependant les Etats-Unis, où les chiffres des ventes de Toyota pour février doivent être rendus publics mardi. Le site spécialisé dans l'automobile Edmunds.com table sur une baisse de 10%, après une chute de plus de 15% en janvier. Le cabinet IHS Global Insight pronostique lui un recul de 15%.

La production et les ventes de huit modèles affectés par les rappels été suspendue pendant une semaine en Amérique du Nord le mois dernier.

Après un voyage la semaine dernière aux Etats-Unis, où il s'est notamment expliqué devant une commission du Congrès, le PDG de Toyota Akio Toyoda poursuivait lundi sa campagne internationale de relations publiques en Chine.

Visite du PDG de Toyota à Pékin

Toyoda devait donner une conférence de presse à Pékin à 10H00 GMT.

Comme tous les constructeurs japonais, Toyota jouit ces dernières années d'une robuste croissance de ses ventes en Chine, devenu le premier marché automobile mondial.

Le groupe a dû rappeler environ 75.000 4x4 du modèle RAV4 en Chine en raison de pédales d'accélération défectueuses. Les autorités chinoises ont par ailleurs recommandé aux propriétaires de plusieurs modèles Toyota d'importation de faire vérifier leurs véhicules pour détecter d'éventuels défauts.

Les informations sur les rappels aux Etats-Unis ont été très suivies en Chine. Cela a nui à l'image de marque de Toyota et suscité des craintes pour les consommateurs", a commenté Mamoru Kato, analyste automobile au Centre de recherche Tokai Tokyo.

Selon lui, "la conférence de presse est destinée à apaiser les craintes. La Chine est un grand marché et ils ont besoin d'en finir avec les problèmes".

Trends.be, L'Expansion.com

En savoir plus sur:

Nos partenaires