Les syndicats du transport routier ont manifesté contre le dumping social

26/04/17 à 12:50 - Mise à jour à 12:50

Source: Belga

Les syndicats représentant les travailleurs du secteur du transport, réunis au sein de l'ETF, la Fédération Européenne des Travailleurs des Transports, ont manifesté mercredi matin au rond-point Schuman à Bruxelles, devant les institutions européennes. Ils contestent la proposition de la Commission européenne de modifier les règles en matière de temps de repos, ainsi que le dumping social.

Les syndicats du transport routier ont manifesté contre le dumping social

/ © Belga

"Le 15 juillet 2014, le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker annonçait qu'il allait s'attaquer au dumping social. Près de trois ans plus tard, nous constatons que sa Commission prépare une marche arrière énorme pour les droits des chauffeurs", a dénoncé Roberto Parillo, président de la section transport routier à l'ETF et responsable général du secteur à la CSC-Transcom. "Selon le nouveau paquet européen, le repos hebdomadaire de 45 heures serait supprimé, pour être réduit à 24 heures. Il prévoit également l'abolition de la semaine du lundi au dimanche."

Des délégations syndicales venues d'Europe de l'Est, de Pologne et de Roumanie notamment, étaient présentes à la manifestation qui a rassemblé quelque 1.000 personnes. "Ce n'est pas une guerre est-ouest. Nous exigeons un salaire égal pour tous les travailleurs exerçant dans un même pays", a ajouté M. Parillo. Selon John Reynaert, adjoint au secrétaire fédéral à l'Union Belge du Transport (UBT-FGTB), le paquet européen présenté prévoit de permettre aux chauffeurs de pays à bas salaires de rouler dans un autre pays au même salaire jusqu'à 9 jours d'affilée. Ce dumping social doit cesser."

A côté du rond-point Schuman, un camion Ikea était symboliquement garé. "En sous-traitant son transport aux sociétés les moins chères possibles, Ikea organise indirectement le dumping social", a ajouté M. Reynaert. Une réunion est prévue dans l'après-midi avec la commissaire européenne aux Transports Violeta Bulc, qui est descendue sur le rond-point rencontrer les représentants syndicaux. "Je suis prête à discuter de tous les éléments", a-t-elle indiqué, ajoutant vouloir également être "innovante".

Nos partenaires