Les syndicats demandent des mesures de sécurité pour les chauffeurs De Lijn

08/08/16 à 13:10 - Mise à jour à 13:10

Source: Belga

(Belga) La direction de De Lijn Brabant flamand et les syndicats s'entretiennent lundi à 13h au sujet de la grève spontanée des chauffeurs du dépôt de Meerbeke (Ninove, Flandre orientale) qui a éclaté dans la matinée après deux agressions survenues dimanche soir. "Nous attendons des mesures de sécurité supplémentaires pour les chauffeurs", a indiqué le secrétaire syndical Ronnie Danckaert (ACOD-CGSP).

Les syndicats demandent des mesures de sécurité pour les chauffeurs De Lijn

Les syndicats demandent des mesures de sécurité pour les chauffeurs De Lijn © BELGA

Les chauffeurs du dépôt De Lijn de Meerbeke (Ninove, Flandre orientale) n'ont pas pris leur service lundi matin, en solidarité avec un collègue frappé au visage dimanche, tandis qu'un individu a craché en direction d'un autre conducteur. Selon le syndicat, de nombreux chauffeurs éprouvent un sentiment d'insécurité au travail. Une situation trop souvent minimisée, selon lui, alors que le pays vit sous un niveau 3 d'alerte terroriste. M. Danckaert menace d'étendre le mouvement de grogne à d'autres dépôts s'il trouve la réaction de la direction insatisfaisante. L'action spontanée est soutenue par les trois syndicats. (Belga)

Nos partenaires