Les syndicats de la construction manifestent à Bruxelles contre le dumping social

08/12/16 à 14:31 - Mise à jour à 14:32

Source: Belga

(Belga) A l'initiative des syndicats belges et européens de la construction, quelques centaines de personnes se sont rassemblées jeudi matin de 09H30 à 12H30 rue de la Loi, entre le rond-point Schuman et le parc du Cinquantenaire, devant les institutions européennes à Bruxelles pour manifester contre le dumping social. Il n'y a pas eu d'incident. Une délégation sera reçue à 14H00 au Parlement européen pour faire entendre ses revendications.

Des discours ont été prononcés par les responsables syndicaux, en marge de la réunion du Conseil "Emploi, politique sociale, santé et consommateurs" chargé d'examiner les effets de la directive relative au détachement de travailleurs. Les syndicats dénoncent une perte de quelque 25.000 emplois en 5 ans en Belgique dans le secteur de la construction, qui se porte pourtant bien. Ils estiment que le projet de révision ciblée de la directive détachement comporte des éléments positifs mais est insuffisant pour les travailleurs des secteurs de la construction, du transport ou du nettoyage victimes de ce dumping social. Pour les organisations syndicales, le détachement doit rester une affectation temporaire avec une durée maximale. Pour lutter contre les fraudes, ils préconisent un renforcement des contrôles sur le respect des règles européennes. "Certains travailleurs sont payés 2 à 3 euros de l'heure sur les chantiers", rapporte Brahim Hilami, secrétaire fédéral Centrale générale FGTB. "C'est une concurrence déloyale qui mène à des licenciements. Les travailleurs détachés ne paient pas leurs cotisations sociales en Belgique. L'introduction de la carte européenne de service va même empêcher les contrôles des inspections sociales dans le pays d'accueil." Selon la directive sur le détachement de 1996, les travailleurs détachés d'un pays de l'Union européenne doivent être rémunérés au salaire minimum dans le pays d'accueil. (Belga)

Nos partenaires