Les syndicats appellent Daniel Bacquelaine à prêter plus attention aux femmes

28/01/16 à 12:06 - Mise à jour à 12:06

Source: Belga

(Belga) Le front commun syndical CSC, FGTB, CGSLB, rejoint par la plateforme féministe, a appelé jeudi le ministre des Pensions Daniel Bacquelaine à prêter davantage attention aux femmes dans la réforme des pensions qu'il met en ?uvre, lors d'une action devant son cabinet. Une délégation a été reçue.

Quelques dizaines de militants syndicaux se sont rassemblés jeudi matin devant le cabinet du ministre des Pensions Daniel Bacquelaine. Symboliquement, des femmes se sont enfermées dans une cage pour dénoncer les discriminations dont elles font à leurs yeux l'objet. Le front commun syndical signale plusieurs effets pervers à l'affectation d'une enveloppe de 25 millions d'euros, destinée à compenser l'augmentation de la TVA et des accises. "Cette augmentation de 1% de la pension minimale ne concernera que 13% des travailleurs", prévient Jean-François Tamelini, secrétaire fédéral FGTB. "Le ministre veut limiter cette amélioration à ceux qui auront une carrière complète, soit 45 ans. Or, la durée moyenne de carrière des femmes est de 36 ans", fait valoir le représentant du syndicat socialiste. "Pire, cette augmentation concernera 15% des hommes et seulement 11% des femmes", renchérit Marc Leemans, président de la CSC. "87% des gens ne recevront absolument rien. Et les femmes seront doublement discriminées, d'une part en raison de leur durée de carrière moyenne plus courte et d'autre part à cause de la différence salariale qu'elles subissent." Olivier Valentin, secrétaire général de la CGSLB, a également rappelé l'importance des périodes assimilées (chômage, maladie, maternité, etc.) dans le calcul de la pension, ajoutant que "le chômage n'est pas un choix". (Belga)

Nos partenaires