Les stratégies des enseignes pour gagner la guerre des foires aux vins

28/09/15 à 12:13 - Mise à jour à 12:12

Lancé chez nous dans les années 1990 par Cora, le concept des foires aux vins a été repris par l'ensemble des acteurs de la grande distribution. Cette vente annuelle de bouteilles à prix cassés est en effet une manne pour les grandes surfaces qui réalisent près de 20 % de leur chiffre d'affaires "vins" à cette occasion.

La rentrée scolaire, les fêtes... C'est bien connu, certaines périodes de l'année revêtent une importance particulière pour la grande distribution. Les foires aux vins qui se tiennent chaque automne dans nos grandes surfaces font partie de ces moments stratégiques. On estime qu'environ un cinquième du chiffre d'affaires annuel du rayon vins des grands distributeurs est réalisé à cette occasion. Mais pas question d'en savoir davantage sur l'impact financier de ces rendez-vous viticoles. La concurrence est telle qu'aucun distributeur ne communique de chiffres précis. "En temps normal, la plupart des gens achètent des vins à moins de 7 euros, relève Claude Boffa, expert en distribution à la Solvay Brussels School (ULB). Ces foires sont l'occasion pour les distributeurs de vendre des vins à un prix nettement supérieur. En raison des promotions, les magasins font très peu de marge sur chaque bouteille vendue, mais c'est le volume qui compte."
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires