Les soldes d'été? Un bilan 2014 mitigé

30/07/14 à 14:51 - Mise à jour à 14:51

Source: Trends-Tendances

Les commerçants ne dressent pas un bilan positif de ces soldes d'été.

Les soldes d'été? Un bilan 2014 mitigé

© Belga

A l'instar de l'Union des Classes Moyennes, Comeos tire mercredi à la lumière d'une enquête un bilan "médiocre" des soldes d'été qui s'achèvent jeudi. Le chiffre d'affaires est en baisse de 2%, indique la fédération du commerce et des services dans un communiqué. Comeos : un bilan "médiocre" Les ventes en ligne ont légèrement augmenté (+2%), sans toutefois compenser la baisse générale du chiffre d'affaires, relève néanmoins Comeos.

La fédération avance la météo comme principal facteur. Le beau temps en juin qui a poussé les consommateurs à acheter des articles estivaux avant le début des soldes, tandis que durant le mois de juillet, il a soit trop plu, soit fait trop chaud.

L'enquête révèle également que la nouvelle collection s'est bien vendue et que les centres commerciaux ont enregistré une fréquentation élevée en raison des fortes pluies.

SNI et Unizo : bilan globalement à la baisse Le Syndicat neutre pour indépendants (SNI) fait état d'une baisse de 1,5% par rapport à juillet 2013. Unizo évoque même un recul de 6%.

Unizo et sa filiale Mode Unie estiment que la météo a particulièrement pesé dans ce bilan morose. Le début du mois a été assez pluvieux alors que le restant a été tellement chaud que cela n'a pas incité les citoyens à faire du shopping. "Le consommateur semble également avoir échelonné ses achats. Avant les soldes, les ventes ont été bonnes", explique une porte-parole de l'organisation des entrepreneurs indépendants. "Les soldes de l'été 2013 avaient en outre été particulièrement bonnes, avec une hausse de 5%", rappelle-t-elle.

Pour le SNI, le printemps radieux a poussé les consommateurs à s'équiper en tenues estivales plus tôt que prévu. Les ventes en ligne de vêtements ont par ailleurs progressé, selon le Syndicat, qui rejoint les constatations de l'UCM et de Comeos.

En savoir plus sur:

Nos partenaires