Les services d'ambulances éprouvent de grosses difficultés financières

10/06/13 à 11:44 - Mise à jour à 11:44

Source: Trends-Tendances

Les services ambulanciers belges rencontrent de grosses difficultés financières, rapporte Het Laatste Nieuws lundi.

Les services d'ambulances éprouvent de grosses difficultés financières

© Belga

"Selon une étude commandée par les autorités, les services fonctionnant le mieux ont essuyé une perte n'atteignant "que" 150.000 euros. Cela peut monter à 550.000 euros pour d'autres organismes", indique l'Union des services ambulanciers belges (UBA). Les hôpitaux en difficulté reçoivent des aides de la part des communes, ce qui n'est pas le cas des services d'ambulance. Pour survivre, certains sont obligés de tricher ; ils sont donc obligés d'utiliser des ambulances qui devraient être mises hors service, de payer des travailleurs en noir ou même de tricher sur les réanimations.

"Une intervention coûte entre 500 et 1.200 euros, mais nous pouvons facturer seulement 60,50 euros au patient, sans compter les indemnités au kilomètre", explique M. Gijbels, le secrétaire général de l'UBA. Plusieurs services ont déjà fermé.

"Pour ramener quelqu'un en vie à l'hôpital, l'indemnité s'élève à quelques dizaines d'euros par kilomètres. Pour un patient mort, il s'agit de 4 euros", explique M. Gijbels. Les ambulanciers vont dès lors faire tout ce qu'ils peuvent pour maintenir le patient en vie jusqu'à l'hôpital. "C'est scandaleux, mais ça peut se comprendre au sein de notre union."

L'UBA demande depuis longtemps au gouvernement d'intervenir en accordant des moyens ou en modifiant la législation. L'Union va tenter de faire augmenter la formule de tarification des ambulanciers par le Conseil d'Etat.

En savoir plus sur:

Nos partenaires