Les révolutions arabes ont peu d'effet sur Besix

04/04/11 à 15:14 - Mise à jour à 15:14

Source: Trends-Tendances

Besix a engrangé un résultat net cumulé en hausse de 23 % en 2010. Pour 2011, le groupe de construction se veut positif : selon lui, "l'agitation politique dans les pays où il est présent, comme l'Egypte et Bahreïn, exerce une influence réduite sur ses activités".

Les révolutions arabes ont peu d'effet sur Besix

© Belga

Besix a réalisé un chiffre d'affaires de 1,8 milliard d'euros en 2010, en baisse de 6,5 % par rapport à 2009. Le résultat net cumulé du groupe de construction ressort toutefois en hausse de 23 %, à 83 millions d'euros, a-t-il annoncé lundi.

"Malgré un début d'année avec un carnet de commandes réduit, résultant d'une baisse du chiffre d'affaires, Besix clôture 2010 avec des chiffres record, non seulement en valeur absolue (83 millions d'euros) mais en pourcentage de rentabilité (4,6 %)", se réjouit l'entreprise belge dans un communiqué, pointant la contribution "significative" de la région Moyen-Orient à son chiffre d'affaires et à sa rentabilité.

L'année 2010 a été marquée par l'acquisition, en juillet, d'une participation de 75 % dans Parkeerbeheer, une société de gestion de parkings active en Belgique.

Pour 2011, Besix évoque des perspectives "positives", avec un carnet de commandes résiduel en augmentation de 29 % en 2010 par rapport au carnet de commandes de 2009. "L'agitation politique dans les pays où le groupe Besix est présent, comme l'Egypte et Bahreïn, exerce une influence réduite sur les activités. En Egypte où le groupe construit des ouvrages de prises et de rejets d'eau pour une centrale thermique, les travaux ont repris après une semaine d'arrêt. A Bahreïn, la construction d'un pont-jetée se poursuit dans un environnement difficile."

Besix, actif dans la construction, les travaux routiers et les infrastructures, employait quelque 17.000 personnes en 2010.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires