Les premiers YouTube Music Awards sacrent l'influence de YouTube

04/11/13 à 16:20 - Mise à jour à 16:20

Source: Trends-Tendances

Sur la base du nombre de vidéos vues sur le site et du vote du public, YouTube a récompensé dimanche lors d'une cérémonie Eminem, Taylor Swift ou encore Lindsey Stirling.

Les premiers YouTube Music Awards sacrent l'influence de YouTube

© REUTERS

Les premiers Youtube Music Awards, prix musicaux du site de partage de vidéos en ligne désormais poids lourd de l'industrie musicale, ont récompensé dimanche le rappeur Eminem mais aussi des artistes peu connus au terme d'un show éclectique.

La cérémonie, qui a été retransmise en direct sur YouTube depuis le Pier 36 de New York, une salle polyvalente, a débuté avec le groupe de rock indépendant Arcade Fire, qui a interprété sa nouvelle chanson "Afterlife".

Une Lady Gaga en pleurs ayant troqué maquillage et chevelure peroxydée pour une casquette de baseball marquée "Dope" ("drogue"), a suivi, interprétant un thème mélancolique et s'accompagnant elle-même au piano.

Le jury, c'est le public


La particularité de ces récompenses tenait au mode de sélection des nominés. Il s'agissait, écrivait YouTube sur son blog officiel, des vidéos que "vous (les internautes) avez le plus regardées, partagées et aimées au cours de l'année écoulée". Touche interactive oblige, ce sont les internautes, qui, par leurs votes, ont départagé les candidats.

Six catégories ont été retenues: meilleure vidéo de l'année, meilleur artiste de l'année, meilleure reprise de vidéo par un fan, phénomène YouTube, meilleur nouvel artiste et innovation de l'année.

Présenté par l'acteur Jason Schwartzman et le comédien et musicien Reggie Watt, la cérémonie a été réalisée par le réalisateur Spike Jonze, auteur notamment de "Dans la peau de John Malkovich", qui a expliqué vouloir rester fidèle aux origines expérimentales du site de partage de vidéos.

Le prix du meilleur nouvel artiste a suivi cette tendance en récompensant Macklemore & Ryan Lewis, dont la vidéo a été réalisée avec un budget de 5000 dollars (3700 euros) et mise en ligne sur Youtube, où elle a rencontré un franc succès.

Le trophée le plus convoité, celui de la meilleure vidéo de l'année, a été remporté par le groupe sud-coréen Girls' Generation pour leur chanson "I got a boy", coiffant au poteau des poids lourds de la musique nominés pour cette récompense, comme Miley Cyrus, PSY, Lady Gaga ou Justin Bieber. Les vidéos nominées pour cette récompense ont généré plus de 1,9 milliard de vues avant le spectacle de dimanche, selon le blog de Youtube.


Le rappeur américain Eminem est reparti avec le prix du meilleur artiste de l'année, au terme d'une interprétation plutôt classique de "Rap God" pour un artiste d'ordinaire connu pour sa tendance à la provocation.

Le violoniste Lindsey Stirling, dont la carrière doit beaucoup au site de vidéos en ligne, a remporté le prix de la meilleure reprise de vidéo par un fan.

La chanteuse Taylor Swift a quant à elle été récompensée par le trophée du "phénomène Youtube" pour sa vidéo "I knew you were trouble".

Destorm Power, le 160e utilisateur de Youtube avec le plus d'abonnés, a remporté le prix de l'innovation de l'année.

La cérémonie, qui a duré 1h30, a reçu un accueil mitigé des internautes, comme le montraient certains commentaires sur Twitter, où des utilisateurs se plaignaient de coupures dans la retransmission en direct sur Youtube.

Si YouTube est parvenu à décrocher un nombre record de têtes d'affiche, c'est tout simplement parce que le site est devenu incontournable dans le secteur musical, au détriment notamment de MTV, la chaîne de télévision qui a accompagné la naissance des clips vidéos au début des années 80 et aujourd'hui en perte de vitesse. En août de l'année dernière, l'agence Nielsen a diffusé un sondage dans lequel les adolescents américains admettaient à 64% écouter de la musique à travers YouTube, filiale du géant Google. En comparaison, la radio n'était plus qu'à 56%.

Nos partenaires