Les pièges du roaming ou comment les opérateurs attrapent les touristes distraits

19/09/17 à 09:50 - Mise à jour à 22/09/17 à 12:14
Du Trends-Tendances du 14/09/17

Cet été, les consommateurs se sont lâchés. La suppression des frais de roaming, voulue par l'Europe, a littéralement dopé la consommation de données pendant les vacances. Les opérateurs, qui ont longtemps critiqué cette mesure, retrouvent un peu le sourire. Les vacanciers aussi. Mais attention aux mauvaises surprises et aux pièges tendus à des clients itinérants parfois trop confiants.

Ce premier été sans frais de roaming, les consommateurs européens l'attendaient visiblement depuis longtemps. Et ils ne se sont pas privés pour en profiter. Adeptes de la bronzette sur une plage méditerranéenne, de la randonnée dans les Pyrénées, des citytrips en Scandinavie, des chambres d'hôtes, de l'hôtel ou du camping, les vacanciers européens ont fait chauffer leurs smartphones. Tous les opérateurs l'ont constaté : la consommation de données a fortement progressé, multipliant par quatre, cinq ou six les volumes mesurés lors de l'été 2016.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires