Les pétroliers canadiens narguent Justin Trudeau

14/06/17 à 11:34 - Mise à jour à 11:34

Source: Afp

Les compagnies pétrolières ont prévu mardi d'augmenter fortement leur production au Canada, véritable pied-de-nez au Premier ministre Justin Trudeau qui a promis une sortie à terme de l'exploitation des sables bitumineux pour respecter les objectifs environnementaux.

Les pétroliers canadiens narguent Justin Trudeau

© Reuters

Sixième producteur de pétrole au monde, le Canada prévoit de produire 5,1 millions de barils par jour (mb/j) d'ici 2030, soit 1,2 million de barils de plus que le niveau actuel, a annoncé mardi l'Association canadienne des producteurs pétroliers (ACPP).

Cette production supplémentaire proviendra en totalité de l'exploitation des sables bitumineux (3,7 mb/j en 2030 contre 2,4 mb/j l'an dernier).

En tout début d'année, le chef du gouvernement avait estimé que le Canada devait "mettre un terme progressivement" à l'exploitation des sables bitumineux dans l'Alberta (ouest).

"Nous devons préparer la transition (énergétique) pour rompre notre dépendance aux énergies fossiles", avait aussi promis Justin Trudeau deux mois après avoir donné son aval à l'augmentation de capacité de deux oléoducs dans l'Ouest du pays.

Les sables bitumineux sont décriés pour le coût économique et environnemental de leur extraction. Présent sous forme sablonneuse dans le sous-sol de la forêt boréale, le pétrole est produit au terme d'un long processus polluant et énergivore.

Exporter la production de pétrole vers des marchés étrangers est l'objectif des pétroliers et le président américain Donald Trump leur a donné un coup de pouce supplémentaire en mars en donnant le feu vert à la construction de l'oléoduc Keystone XL que son prédécesseur Barack Obama avait bloqué pour des motifs environnementaux.

Nos partenaires