Les Pays-Bas, premier marché d'exportation de l'industrie alimentaire belge

23/04/13 à 17:37 - Mise à jour à 17:37

Source: Trends-Tendances

Les Pays-Bas sont devenus le premier marché d'exportation pour l'industrie alimentaire belge en 2012, dépassant ainsi la France qui passe à la deuxième place. Les pays plus lointains, comme les Etats-Unis, le Japon et le Brésil, deviennent également des destinations de choix pour les produits alimentaires, a indiqué la Fevia, la fédération belge de l'industrie alimentaire, mardi lors d'une conférence de presse.

Les Pays-Bas, premier marché d'exportation de l'industrie alimentaire belge

© Thinkstock

Le chiffre d'affaires de l'industrie alimentaire belge a progressé de 1,8%, pour atteindre 46,6 milliards d'euros, en 2012. Cette croissance est à mettre à l'actif des exportations, qui ont bondi de 5% tandis que le marché intérieur se contractait de 1,6%.

Le produit belge s'exportant le mieux est la viande, suivie par les produits laitiers, les produits à base de cacao et les préparations à base de céréales.

Les Pays-Bas étaient la destination de 22% des exportations belges en 2012, ce qui en fait le premier marché extérieur de l'industrie alimentaire belge, et ce pour la première fois. "Les produits belges sont reconnus aux Pays-Bas pour leur qualité", a expliqué Bernard Deryckere, président de la Fevia. Les Néerlandais sont ainsi friands de la crémerie, de la viande et des boissons belges.

La France devient le 2e marché d'exportation (21,8%). Le top 5 des destinations de ces produits est complété par l'Allemagne, le Royaume-Uni et l'Italie.

La Fevia enregistre une baisse des exportations vers l'Italie (-3,5%), la Grèce (-2,4%) et le Portugal (-6,4%). "L'effet de la crise économique et financière persiste sur les exportations vers les pays du sud de l'Europe", commente la fédération, même si les exportations vers l'Espagne ont elles augmenté (+4,2%).

Parmi les marchés dit lointains, qui représentent 13% du total des exportations, les croissances les plus importantes se trouvent aux Etats-Unis (+13%), au Japon (+16%) et surtout au Brésil (+38% et même +247% sur dix ans). Les exportations affichent également une croissance spectaculaire de 53% en 2012, mais elles ne représentent que 0,3% de l'ensemble des exportations.

Les bières et les chocolats belges restent des produits particulièrement prisés, principalement en dehors du Vieux Continent. "Ce sont nos locomotives. Ils sont mondialement connus", a précisé M. Deryckere. "Ces deux produits ont vingt ans d'avance sur le reste du secteur, ils ont montré le chemin."

Forte de ces bons résultats mais craignant un ralentissement en 2013, la Fevia a lancé en décembre son projet FOOD2015 dont l'ambition est de "renforcer la position du secteur alimentaire comme pilier de l'économie belge". Il doit permettre une croissance de 5 milliards d'euros pour l'exportation d'ici 2015.

Nos partenaires