Les ouvriers de Caterpillar votent pour ou contre le plan social négocié

10/12/13 à 08:11 - Mise à jour à 08:11

Source: Trends-Tendances

Les ouvriers de Caterpillar Belgium à Gosselies (Charleroi) ont commencé à voter mardi matin. Ils sont invités à se prononcer sur le plan social négocié durant plusieurs mois entre direction et syndicats ainsi que sur les recommandations émises par le conciliateur social voici quelques jours alors que les discussions butaient sur certains points de la future organisation du travail.

Les ouvriers de Caterpillar votent pour ou contre le plan social négocié

© Image Globe

Les quelque 2.500 ouvriers du site sont appelés à exprimer leur point de vue en indiquant sur un bulletin secret s'ils jugent positivement ou négativement le contenu de l'accord négocié. Lundi, durant la journée, les organisations syndicales ont mené différentes assemblées du personnel pour préciser l'ensemble des dispositions négociées. Celles-ci comprennent notamment les modalités de prépension (régime de chômage avec complément d'entreprise) et de départ sur base volontaire avec indemnités. Elles traitent également de la future organisation du site.

Jeudi dernier, l'usine a été paralysée par un mouvement de grève. Il découlait du mécontentement d'une partie du personnel face à la possibilité pour la direction d'imposer à l'avenir des heures supplémentaires, y compris aux travailleurs qui jusqu'ici n'ont pas souhaité en prester (jusqu'à 8 heures par mois en 2014 et jusqu'à 16 heures par mois dès 2015).

Cette forme de flexibilité n'a pas été défendue par les syndicats mais a été avancée dans les derniers jours de la négociation par le conciliateur national. Lundi, les syndicats n'ont pas exclu que cette opposition à davantage de flexibilité n'influence le vote global. "Ce qui compte pour nous, c'est de laisser chaque travailleur juger librement des modalités sur la table", a rappelé lundi Paul Fichera, délégué principal.

Les opérations de dépouillement commenceront mardi aux alentours de 17 heures.

Fin février, la direction de Caterpillar Belgium avait annoncé son intention de se séparer, à Gosselies, de quelque 1.400 travailleurs (1.100 ouvriers et 300 employés) et d'appliquer sur le site un nouveau plan industriel.

En savoir plus sur:

Nos partenaires