Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

21/04/17 à 15:45 - Mise à jour à 15:44

Les nouvelles stratégies des hôtels pour survivre à Airbnb

Le monde de l'hôtellerie n'a jamais autant bougé qu'au cours de ces dernières années. Et pour cause, il est également sous pression de la concurrence d'hébergeurs alternatifs comme Airbnb.

Les nouvelles stratégies des hôtels pour survivre à Airbnb

The Grand Budapest Hotel © DR

La plateforme de location temporaire chez les particuliers Airbnb ne se contente plus de séduire les particuliers, elle mord de plus en plus sur la clientèle business. Et ça semble marcher, écrivent nos confrères des Echos (France), car le côté "comme à la maison" plaît à certains clients. Selon certaines sources, ce genre d'hébergement alternatif représenterait déjà l'équivalent de 30% du parc hôtelier à Bruxelles.

Partager

Face à Aibnb & Co, les hôteliers classiques ne restent pas les bras croisés, ils réagissent

Bien entendu, les hôteliers classiques ne restent pas les bras croisés à regarder leur chiffre d'affaires s'évanouir au fil du temps. Ils réagissent. La dernière idée du secteur consiste à se rendre compte de plusieurs états de fait. Primo, il est difficile d'atteindre un taux d'occupation de 75%, qui est le seuil de rentabilité dans ce secteur. Secundo, les chambres restent majoritairement inoccupées entre 11 heures et 17 heures. Tenant compte de cela, et sachant que la tranche horaire est compatible avec l'horaire du personnel de nettoyage, ce qui est le facteur le plus important à prendre en compte, rappellent Les Echos, plusieurs hôtels ont décidé de louer leurs chambres à l'heure, ou plutôt en tranches d'heures (3, 6 ou 9 heures). C'est une manière intelligente d'améliorer leur taux d'occupation et d'améliorer la rentabilité de l'hôtel.

C'est ce que fait par exemple l'hôtel Pullman à Bruxelles. Il faut dire qu'il est idéalement situé puisqu'il est dans la gare du midi, à quelques minutes des quais pour les trains en partance pour Paris ou Londres. Les hôtels qui pratiquent ce genre de location à l'heure visent les clients en transit pour quelques heures. Ceux qui ont envie de décompresser entre deux rendez-vous importants ou encore ceux qui souhaitent disposer d'une salle de réunion plus classe que celle d'un café ou du restaurant du coin.

Une autre idée qui fait son chemin dans l'hôtellerie, précisent encore Les Echos, c'est qu'après les chambres, il est tout à fait possible de louer les parties communes des hôtels, dont les salles de séminaires. C'est une manière aussi d'animer un peu plus l'hôtel et d'y attirer une clientèle locale.

Tout cela est évidemment possible parce que des applications numériques ont vu le jour. C'est le cas par exemple de Dayuse.com qui propose des tarifs hôtels jusqu'à 75% moins chers sur le prix de la nuit, permet de réserver sans carte bancaire et, cerise sur le gâteau, offre la possibilité d'annuler gratuitement jusqu'au dernier moment ! La concurrence a parfois du bon.

En savoir plus sur:

Trends/Tendances Information Services

Nos partenaires