Les négociations à Brussels Airlines toujours dans l'impasse

04/09/13 à 17:12 - Mise à jour à 17:12

Source: Trends-Tendances

Il n'y a toujours pas d'avancée dans le conflit social sur la charge de travail des quelque 1.200 membres du personnel de cabine de Brussels Airlines, malgré les contacts informels des derniers jours entre le conciliateur et la direction et les syndicats.

Les négociations à Brussels Airlines toujours dans l'impasse

La compagnie belge Brussels Airlines dans la tourmente suite à sa situation financière difficile. Les syndicats craignent de nombreuses pertes d'emplois. Une étape importante est franchie début décembre avec la conclusion d'un accord social. Il fait partie d'un plan, Beyond 2012-2013, destiné à ramener la compagnie à la rentabilité d'ici 2014. © Image Globe

Les syndicats ont d'ailleurs déposé vendredi dernier un préavis de grève qui vient à échéance ce vendredi. Ils envisageront ce jour-là d'éventuelles actions. Les syndicats exigent des mesures pour réduire la charge de travail et ont déposé une liste de doléances en 14 points. "Nous réclamons en premier lieu le respect des accords préalables qui prévoient que lors d'une mission de trois jours et deux nuits à l'étranger, le personnel ne vole que trois fois le premier jour, deux fois le deuxième et une fois le troisième, et qu'il s'ensuive une journée de repos", précise Thierry Vuchelen de l'ACLVB (CGSLB).

"Le personnel doit actuellement parfois effectuer trois vols le troisième jour et travailler le jour suivant. Nous demandons également qu'on ne prévoie plus d'heures supplémentaires. Le personnel peut prester jusqu'à 77 heures par mois sur des vols long courrier, mais cela atteint parfois 90 ou 100 heures. Outre une meilleure organisation, Brussels Airlines va devoir mobiliser davantage de personnel."

Les syndicats feront le point sur la situation vendredi et des actions sont possibles dès ce week-end, précise M. Vuchelen.

En savoir plus sur:

Nos partenaires