Les mutualités libres Securex, Partenamut et Partena envisagent une fusion en 2017

11/12/15 à 16:33 - Mise à jour à 16:33

Source: Belga

(Belga) Les directions des mutualités libres Securex, Partenamut et Partena ont entériné vendredi leur intention de fusionner le 1er janvier 2017. Elles estiment qu'ensemble, elles disposeront de la force opérationnelle et financière nécessaire pour mieux soutenir leur clientèle régionale et garantir un avenir stable à leurs collaborateurs.

Les mutualités libres Securex, Partenamut et Partena envisagent une fusion en 2017

Les mutualités libres Securex, Partenamut et Partena envisagent une fusion en 2017 © BELGA

Le contexte dans lequel évoluent les mutualités a changé, souligne la nouvelle alliance. "La régionalisation croissante de la politique de la santé rend le service aux clients régionaux plus important." Ensuite, les limitations de la part des autorités réduisent les moyens disponibles, alors que les tâches et coûts de fonctionnement augmentent, poursuit-on. Enfin, les évolutions technologiques et sociétales nécessitent investissements et expansions, justifient les mutualités. L'intention devra être validée par les assemblées générales respectives début février. L'Office de contrôle des mutualités sera aussi amené à se prononcer. Le 1er janvier 2017, les activités de la mutualité libre Securex seront intégrées à celles de Partenamut et Partena, entraînant la disparition du nom "Securex". Aucun changement n'est à prévoir, ni pour les clients, ni pour les collaborateurs. Securex compte 103.134 membres, 86 collaborateurs et 22 bureaux répartis en Belgique. Partena compte 420.000 membres, 502 collaborateurs et 42 bureaux en Flandre et à Bruxelles. Partenamut compte 965.550 membres, 1.021 collaborateurs et 52 agences en Wallonie et à Bruxelles. (Belga)

Nos partenaires