Les mouvements anti-Brexit lancent une plateforme commune

02/02/18 à 18:15 - Mise à jour à 18:18

Source: Belga

(Belga) Des mouvements britanniques anti-Brexit ont lancé vendredi une plateforme commune, la Grassroots Coordinating Group (GCG), destinée à coordonner leurs efforts afin de peser sur les négociations avec Bruxelles, voire tenter d'obtenir un nouveau vote.

Ces différentes organisations représentent au total quelque 500.000 personnes et plusieurs députés. Elles militent pour que les Britanniques puissent avoir leur mot à dire sur l'accord de sortie qui aura été négocié avec les Européens avant la sortie officielle de l'UE en mars 2019. "Si le peuple a commencé (ce processus avec le référendum du 23 juin 2016), il doit être celui qui décide comment nous y mettrons fin, et si oui ou non nous partons réellement", a déclaré à l'AFP le député travailliste (opposition) Chuka Umunna, président de la plateforme GCG. En décembre, Londres et Bruxelles ont conclu un accord préliminaire sur leur divorce, préalable au lancement cette année de négociations sur la période de transition post-Brexit et la future relation qui unira les deux parties. Mais selon Chuka Umunna, les négociations ne permettront pas d'obtenir les "mêmes avantages économiques qu'une appartenance à l'UE". "Je crois que les gens commencent à se demander si ce sera aussi simple que ce qu'on leur a vendu" pendant la campagne référendaire, a-t-il ajouté. Quelque 47% des Britanniques verraient d'un bon oeil la possibilité d'avoir le dernier mot sur le Brexit, une fois connus les termes de l'accord avec Bruxelles, 34% y étant opposé, indiquait le mois dernier un sondage ICM pour le Guardian. (Belga)

Nos partenaires