"Les interim managers ne sont pas des managers d'occasion !"

26/07/17 à 09:32 - Mise à jour à 09:40
Du Trends-Tendances du 13/07/17

Fort d'une longue expérience dans l' "interim management" (ou management de transition) d'abord au sein du groupe EIM et ensuite de B-Management devenu Sadis & Co, Joseph Sadis est un observateur patenté du monde des ressources humaines belges. Entretien avec celui qui fut directeur académique des programmes MBA au sein de l'école de commerce Solvay de l'ULB.

Rien ne prédisposait Joseph Sadis à faire une bonne partie de sa carrière dans les ressources humaines. Diplômé de l'école de commerce Solvay et de Harvard en agribusiness, il a d'abord travaillé pour des groupes agro-alimentaires mondiaux, notamment dans le commerce des matières premières agricoles. Un jour, son job est parti au Brésil mais lui est resté ici. Il y a près de 25 ans, il a alors démarré le concept d'interim management (IM) au sein du groupe EIM. L'idée était, au contraire des fameux big four de la consultance, d'être plus dans le faire que dans le dire. Un quart de siècle plus tard, ce concept d'intérim management est plus que jamais d'actualité. En 2004, celui qui fut aussi le président de Federgon, la fédération des prestataires de services RH, a lancé B-Management, un bureau belge spécialisé. Il s'appelle désormais Sadis & Co puisque Joseph Sadis a racheté les parts de ses associés. Entretien avec un véritable spécialiste du secteur, qui est aussi professeur de stratégie dans la maîtrise de management des institutions de soins de santé à Solvay.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Trends/Tendances Information Services

Nos partenaires