Les intentions cachées d'Amazon sur le marché du smartphone

19/06/14 à 11:18 - Mise à jour à 11:18

Source: Trends-Tendances

Amazon lance son premier smartphone, le Fire Phone, sur un marché largement dominé par Apple et Samsung.

Les intentions cachées d'Amazon sur le marché du smartphone

© Reuters

Le patron d'Amazon, Jeff Bezos, était tout sourire ce mercredi à l'occasion du lancement de son dernier joujou : le Fire Phone. C'est la première incursion du plus grand site d'e-commerce du monde dans le marché du smartphone. " Nous proposons quelque chose de différent et de meilleur ", a déclaré Jeff Bezos lors de sa keynote à Seattle. Sept ans après l'arrivée de l'iPhone d'Apple, qui a révolutionné le marché de la téléphonie mobile en imposant le smartphone à grande échelle, c'est en effet la moindre des choses.

Pari risqué

Le marché mondial du smartphone est encore en phase d'expansion : il s'en est vendu plus d'un milliard d'exemplaires en 2013 (+38 % en un an). Mais le secteur est déjà largement dominé par un duopole composé de Samsung et Apple, qui cannibalisent à eux deux près de la moitié des ventes, après avoir fait chuter des marques comme Nokia ou Motorala. Débarquer sur un tel marché est donc un pari risqué, surtout pour un acteur comme Amazon, qui est loin d'être un spécialiste en la matière. D'autres géants de la techno comme Google ou Facebook ont aussi tenté de percer sur le marché du smartphone, avec un succès pour l'instant assez limité.

Amazon est cependant loin d'être un manchot sur le marché du hardware. Les succès de la liseuse Kindle et, dans une moindre mesure, de la tablette Kindle Fire démontrent la capacité de l'entreprise à diversifier ses activités. Ces engins, vendus à prix plancher, poursuivent un seul et même objectif : soutenir les ventes d'Amazon sur ses plateformes numériques. Avec le Fire Phone, Amazon appliquera exactement la même recette.

Ce téléphone intelligent, qui promet un écran révolutionnaire avec rendu 3D, sera dans un premier temps vendu uniquement aux Etats-Unis, via un partenariat avec l'opérateur AT&T. Le Fire Phone de base (32 Go de mémoire) est proposé aux prix de 199 dollars, avec un abonnement mobile de deux ans. Difficile de savoir si et quand il sera disponible en Europe et en Belgique. Le Kindle et le Kindle Fire ont mis un peu de temps avant de débarquer de notre côté de l'Atlantique, et encore pas avec l'ensemble des services proposés aux Etats-Unis.

Objectif : faire acheter sur Amazon.com

Or, ce sont bien ces services qui sont cruciaux dans la stratégie d'Amazon. Et ils seront présents en nombre sur le Fire Phone. C'est le cas de Firefly, une application intégrée permettant de reconnaître à peu près tous les produits de l'industrie culturelle : un titre musical qui passe à la radio, un extrait de film que l'on visionne à la TV ou sur un écran d'ordinateur, un livre via un scan de sa couverture. Un bouton dédié à Firefly est intégré sur le flanc du smartphone. Le but de cette application est de rediriger immédiatement le consommateur vers la plateforme Amazon adéquate pour l'inciter à acheter le produit en question.

Le Fire Phone est également livré avec un abonnement d'un an au service Premium d'Amazon. Celui-ci donne accès à la livraison gratuite pour toute commande sur Amazon, ainsi qu'aux plateformes de streaming musical et vidéo du géant américain. Passée la première année, il deviendra payant.

Tout utilisateur du Fire Phone pourra également stocker gratuitement et de manière illimitée ses photos sur le service en ligne Amazon Cloud, qui nécessite une inscription au site de commerce d'Amazon. Enfin, le premier smartphone de la marque est également équipé d'un accès au magasin d'applications maison, l'Amazon Appstore. L'e-commerçant a fait le choix de ne pas donner accès au Google Play, le magasin de Google. Il préfère clairement conserver au maximum ses utilisateurs au sein de l'écosystème Amazon.

Comme l'évoque le site américain The Verge, le Fire Phone est " la machine ultime à faire acheter " sur les sites d'Amazon.

Gilles Quoistiaux

Nos partenaires