Les grèves causent 0,1 % des absences des travailleurs

20/03/12 à 14:37 - Mise à jour à 14:37

Source: Trends-Tendances

Si décriées par les employeurs, les grèves n'ont causé que 0,1 % des absences des travailleurs entre la mi-2010 et la mi-2011. Loin, très loin derrière les incapacités de longue durée (plus de 30 jours).

Les grèves causent 0,1 % des absences des travailleurs

© Image Globe/Dirk Waem

Les travailleurs sont en moyenne présents durant trois quarts de l'année (74,28 %) et absents le quart restant (25,72 %), révèle une analyse du taux d'absence de 74.165 travailleurs prestant auprès de 8.386 employeurs - dont l'activité principale est située en Région wallonne - et réalisée entre le 1er juillet 2010 et le 30 juin 2011.

Par rapport à la période 2009-2010, le total des absences est en diminution de 0,61 % mais il est en augmentation de 1,38 % par rapport à la période 2006-2007, montre cette étude réalisée par Partena HR et l'Union wallonne des entreprises.

En 2010-2011, les absences imputables aux congés légaux sont évaluées à 6,07 % du temps ouvrable, tandis que les jours fériés représentent une absence évaluée à 3,14 % du temps ouvrable.

Le stress au top des incapacités de travail non professionnelles

Concernant les absences non obligatoires, les incapacités de travail non professionnelles "connaissent un accroissement continu" et représentent 7,61 % du temps ouvrable pour la période 2010-2011. "Cet accroissement est principalement imputable aux incapacités de longue durée (plus de 30 jours) qui représentent 5,29 % du temps ouvrable, souligne l'étude. Les incapacités de courte durée sont également en légère augmentation pour s'établir à 2,32 % du temps ouvrable." Le stress figure parmi les causes principales de ces incapacités.

Les incapacités de travail professionnelles, constituées des accidents de travail ou survenus sur le chemin du travail ainsi que des maladies professionnelles, sont en diminution et représentent 0,55 % du temps ouvrable.

Les absences liées à la maternité ou à l'adoption correspondent à 0,74 % du temps ouvrable, en légère augmentation.

Les autres causes d'absence sont principalement imputables au chômage temporaire, aux interruptions de carrière et aux repos compensatoires octroyés dans le cadre de réductions du temps de travail.

Enfin, les absences liées aux faits de grève représentent 0,10 % pour la dernière période, contre 0,04 % en 2009-2010.

Le temps presté décroît avec l'âge

L'étude met par ailleurs en évidence le fait que "le temps presté décroît avec l'âge". Ainsi, le taux global des absences, chez les travailleurs de moins de 25 ans, est le plus bas, toutes catégories d'âge confondues, à 18,57 % du temps prestable en 2010-2011. A l'opposé, ces absences grimpent jusqu'à 38,02 % en 2010-2011 chez les travailleurs entre 55 et 64 ans.

Les trois principales causes d'absence pour les 55-64 ans sont l'incapacité non professionnelle de longue durée (44 % du total des absences), le crédit-temps (15 %) et les congés légaux (14 %).

Partena HR et l'UWE constatent également le fait que les travailleurs de plus de 55 ans affichent un faible taux d'emploi (35,10 %). Afin d'augmenter ce taux d'emploi, Partena HR et l'UWE proposent, plutôt qu'une politique de quotas, "la fin des prépensions mettant prématurément hors circuit de nombreux travailleurs âgés et/ou des aménagements pour les titulaires de métiers pénibles, la mise en place de pensions flexibles ou encore des pensions à mi-temps, qui ont le gros avantage de ne pas mettre fin brutalement à la carrière".

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires