Lire la chronique de Thierry Afschrift
Lire la chronique de Thierry Afschrift
Professeur ordinaire à l'Université libre de Bruxelles.
Opinion

03/08/18 à 13:32 - Mise à jour à 13:32
Du Trends-Tendances du 26/07/18

Les giga-amendes, un instrument de pouvoir

Il y a longtemps que l'on entend les Etats, et ceux qui défendent le Pouvoir, se plaindre du fait que les gouvernants disposeraient de peu de pouvoir à l'égard des multinationales, et notamment de celles qui agissent dans le secteur technologique.

Il est certes vrai que ce domaine permet, sans doute plus que les autres, une délocalisation des activités et des pouvoirs de décision. Il est aussi exact que, par rapport à la situation d'il y a 40 ou 50 ans, les Etats disposent de moins de participations directes dans des entreprises publiques, après certaines privatisations. Et également, il faut admettre que certaines entités autrefois directement gérées par l'Etat ne sont actuellement plus que contrôlées par lui en tout ou en partie. Suivant les pays, il peut s'agir des postes, des aéroports ou du secteur de la téléphonie où, souvent, l'actionnariat d'entreprises autrefois publiques a été ouvert au privé.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires