Les géants du Net sont en train d'évincer les chaines de télévision en leur enlevant leur oxygène

20/07/17 à 10:33 - Mise à jour à 13:03

Source: Trends-Tendances

La mort programmée de la télévision est une bonne nouvelle pour Google et Facebook. Grace à Netflix, Google et Facebook gagnent aujourd'hui beaucoup d'argent avec la publicité de la télévision qui migre des grands écrans vers les plus petits de nos smartphones.

Les géants du Net sont en train d'évincer les chaines de télévision en leur enlevant leur oxygène

Old vintage television or tv © Getty Images/iStockphoto

Aujourd'hui, si vous parlez avec les patrons des régies publicitaires de chaines de télévision en Belgique, ils vous diront, sans détour, que le marché de la publicité est horrible. Que ce soit au nord du pays ou au sud, toutes les régies publicitaires télévisées se plaignent du marché pub. C'est pourtant le nerf de la guerre pour les chaines de télévision traditionnelle dont c'est quasi l'unique carburant.

Pour comprendre ce qui se passe chez nous, il faut jeter un coup d'oeil aux Etats-Unis. Comme toujours ce qui se passe là-bas finit par arriver chez nous avec un peu de décalage. Aux Etats-Unis, un acteur comme Netflix - il n'est pas le seul -, a révolutionné l'usage de la télévision et a divisé la population en deux. Les plus de 65 ans ne jurent que par la télévision traditionnelle, celle qui vit de la publicité. En revanche, pour les moins de 40 ans, la situation est inverse. Ces personnes plus jeunes migrent fortement vers Netflix ou d'autres chaines de télévision qui ne vivent pas de la publicité, mais des abonnements. C'est une très mauvaise nouvelle pour les chaines de télévision traditionnelles : la télévision financée par la pub est en train de mourir à petits feux. Pourtant les marques doivent bien continuer à faire de la pub pour leurs produits. Elles ne vont pas s'arrêter à en faire parce que Netflix prend des parts de marché.

Cette publicité elle part où ? C'est simple, elle part sur votre smartphone ! Autrement dit, la pub suit les usages et va se nicher dans votre portable. Le hic, c'est que seules deux sociétés profitent de cette émigration de la publicité : Google et Facebook. Pas moins de 50% de la publicité sur mobile est captée par ces deux acteurs américains, et en Europe, c'est même plus que 50%. Les autres intervenants n'ont plus que des miettes à se partager.

Comme si cela n'était pas suffisant, Google et Facebook sont en train de passer de simples transporteurs d'informations ou de divertissements réalisés et produits par d'autres, en véritables médias. En effet Facebook part aussi à l'assaut de Hollywood et va comme Netflix produire ses propres séries ou films. Comme ils ont plus d'argent que les chaines de télévision traditionnelles, ils vont écrémer le marché, surtout si Facebook et Google achètent les droits des compétitions sportives. Si vous ajoutez à cela le fait que YouTube appartient déjà à Google, vous avez compris que les géants du Net sont en train d'évincer gentiment, mais sûrement les chaines de télévision classiques en leur enlevant l'oxygène de la publicité.

Nos partenaires