Les fournisseurs d'énergie trompent leurs clients dans un dédale de tarifs

21/01/16 à 17:30 - Mise à jour à 17:30

Source: Belga

Des fournisseurs d'énergie comme Electrabel, Essent et Luminus font tout pour être en mesure de facturer à leurs clients le tarif le plus élevé, en utilisant pour cela des techniques de vente dans ce but, en proposant les produits les moins chers uniquement en ligne et en obligeant les clients à faire domicilier leurs factures, ressort-il d'un dossier publié jeudi sur le site d'information Apache, spécialisé dans le journalisme d'investigation.

Les fournisseurs d'énergie trompent leurs clients dans un dédale de tarifs

© BELGA

Dans un rapport du mois de décembre de la Creg (Commission de régulation de l'électricité et du gaz), il apparaissait déjà que les tarifs d'électricité les moins chers ne bénéficiaient d'une part de marché que de 3%, alors que 63% des consommateurs ordinaires avaient souscrit auprès de leur fournisseur le produit le plus cher. Pour le gaz, ces chiffres étaient respectivement de 5 et 44%. L'une des explications avancées par cet organe est que les produits plus coûteux sont davantage mis en avant par les fournisseurs que ceux étant moins onéreux.

Apache affirme avoir pu consulter un certain nombre de documents révélant comment les consommateurs sont convaincus de ne pas opter pour le tarif le moins cher. Le site d'information s'appuie sur des entretiens avec des (anciens) vendeurs de différents fournisseurs d'énergie actifs en Belgique et sur des enregistrements sonores des formations qu'ils doivent suivre.

Les vendeurs sont ainsi poussés, dès leur formation, à promouvoir les formules tarifaires les plus élevées, au détriment des moins chères. La phrase sacrée qui est alors avancée au client est celle du "le tarif le moins cher n'est pas la formule qui vous convient le mieux".

Selon l'enquête d'Apache, on ne peut évoquer un changement de tarif que lorsque le client s'informe explicitement à ce sujet. Et si cela est effectivement le cas, le "principe de la cascade" est alors utilisé: toujours recommander un produit plus cher avant de descendre dans la grille tarifaire. Enfin, il faut surtout éviter de renvoyer les consommateurs vers un site comparant les tarifs.

En savoir plus sur:

Nos partenaires