Daan Killemaes
Daan Killemaes
Rédacteur en chef de Trends Magazine
Opinion

26/05/17 à 14:51 - Mise à jour à 15:16

Les financiers étrangers empochent les bénéfices de nos champions

Alors que l'investisseur particulier recule devant le risque, les financiers étrangers comblent cette lacune et empochent les bénéfices de nos champions. Nous nous faisons voler ce qui nous revient. C'est ce que dit le rédacteur en chef du Trends néerlandophone Daan Killemaes.

Si une seule société était faite pour une cotation en bourse, c'était peut-être le fabricant de tapis Balta, car la bourse est le marchand de tapis sain et nécessaire du capitalisme. Par la marchandisation quotidienne des actions, le capital est irrigué des sociétés faibles vers les sociétés fortes. Cela permet la croissance économique. C'est la raison pour laquelle Balta est un renfort bienvenu pour la bourse de Bruxelles afin d'insuffler une nouvelle vie à la culture boursière. Espérons que Balta inspirera d'autres champions flamands ou belges à financer leur croissance avec davantage de capital à risque, et pourquoi pas aussi du capital de chez nous. Votre épargne ne dort pas, mais la recherche d'un soupçon de risque supplémentaire en bourse ne peut pas faire de mal, ni pour votre pouvoir d'achat, ni pour le potentiel de croissance de l'économie.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Trends/Tendances Information Services

Nos partenaires