Les fers de lance de l'expansion chinoise dans le collimateur de Pékin

11/08/17 à 14:17 - Mise à jour à 14:17

Source: Afp

Ils sont connus pour leurs rachats spectaculaires - Club Med, studios hollywoodiens, clubs de foot... Le point sur les conglomérats HNA, Wanda, Anbang et Fosun, fers de lance de l'expansion économique chinoise et désormais dans le collimateur de Pékin.

Les fers de lance de l'expansion chinoise dans le collimateur de Pékin

/ © Reuters

Wanda, HNA et Fosun sont l'objet d'enquêtes du régulateur bancaire chinois pour les prêts potentiellement risqués qu'ils ont contractés pour financer leurs achats, selon un communiqué de Wanda diffusé en juin. D'après la presse chinoise, Anbang est également visé par les régulateurs.

Wanda

Dirigé par le milliardaire Wang Jianlin, actuellement deuxième fortune de Chine, Wanda a prospéré dans l'immobilier commercial avant de diversifier ses activités dans le sport, les parcs d'attraction, le cinéma et la santé.

Après avoir racheté en 2012 la chaîne américaine de cinémas AMC, Wanda a mis la main en 2016 sur le studio hollywoodien Legendary, producteur de "Jurassic World", pour 3,5 milliards de dollars, ainsi que sur la société productrice des Golden Globes.

Sur le front sportif, Wanda a acquis 20% du club de football espagnol Atletico Madrid.

Wanda est sur la défensive après une chute de 14% de son chiffre d'affaires en 2016, plombé par sa branche immobilière. Signe d'éventuelles difficultés, le groupe a annoncé en juillet la cession de 77 hôtels et de participations dans 13 projets touristiques, pour l'équivalent de 8 milliards d'euros au total.

Anbang

Fondé en 2004, Anbang s'est hissé au rang de troisième assureur de Chine en chiffre d'affaires.

Il multiplie depuis deux ans les investissements visant des assureurs étrangers: le sud-coréen Tong Yang Life, le néerlandais Vivat et le belge Fidea NV sont tombés dans son escarcelle.

Anbang a aussi réalisé une percée fracassante dans l'hôtellerie de luxe, avec le rachat en 2014 du palace new-yorkais Waldorf Astoria pour 2 milliards de dollars, et celui de la chaîne américaine Strategic Hotels&Resorts pour 6,5 milliards de dollars.

Le groupe, dont l'actionnariat reste opaque, a annoncé mi-juin le départ de son président Wu Xiaohui, sur fond d'informations faisant état de son interpellation. Il a par ailleurs dû retirer en mai du marché des produits d'investissement jugés risqués par les autorités.

Selon l'agence Bloomberg, Anbang s'est vu ordonner par le gouvernement de céder ses actifs à l'étranger.

Fosun

Fondé en 1992, Fosun multiplie depuis 2010 les coups d'éclat à l'international.

Il a pris début 2015 le contrôle du Club Med, spécialiste français des clubs de vacances.

Il possède également des participations dans le voyagiste britannique Thomas Cook, le "Cirque du Soleil" canadien, des assureurs américains et portugais. Il se dit par ailleurs toujours intéressé par une participation dans la Compagnie des Alpes (domaines skiables).

Ebranlé par la démission en mars de son directeur général Liang Xinjun, Fosun a dû démentir début juillet que son président Guo Guangchang, qui avait mystérieusement disparu fin 2015 pour coopérer à une enquête, ait de nouveau été interpellé par les autorités.

HNA

HNA, connu à l'origine comme la maison mère de la compagnie aérienne Hainan Airlines, est aujourd'hui un gigantesque conglomérat diversifié.

Il est entré au capital de plusieurs compagnies aériennes étrangères: Aigle Azur (France), Virgin Australia (Australie), TAP (Portugal) ou encore Azul (Brésil).

Dans la logistique, HNA a mis la main sur le suisse Gategroup, prestataire de services à bord pour le transport aérien. Il a également dévoilé en octobre 2016 le rachat de la branche de location d'avions du groupe américain CIT pour 10 milliards de dollars.

Dans un autre secteur, l'Américain Ingram Micro, l'un des plus gros distributeurs mondiaux de produits électroniques et informatiques, a accepté début 2016 de se faire racheter par HNA, pour 6 milliards de dollars.

HNA possède par ailleurs une participation de presque 10% dans l'Allemand Deutsche Bank et a acquis un quart du capital des hôtels Hilton pour 6,25 milliards de dollars.

En savoir plus sur:

Nos partenaires