Les femmes entreprennent plus au Maroc qu'en Belgique

12/04/16 à 11:00 - Mise à jour à 11:00

Source: Belga

(Belga) Bien que seulement 15% des travailleurs déclarés au Maroc soient des femmes, celles-ci représentent tout de même 10% des entrepreneurs du pays. Le ratio est bien meilleur qu'en Belgique (7%, selon Jump), mais, dans un royaume comme dans l'autre, l'entrepreneuriat féminin est confronté à de nombreux obstacles communs. L'exportation reste ainsi une étape difficile à franchir, a affirmé Wassila Ibrahimi, vice-Présidente de l'Association des femmes chefs d'entreprise du Maroc (Afem), à l'occasion de la visite de la secrétaire d'Etat bruxelloise Cécile Jodogne et d'une partie de la délégation belge, dont les représentantes de Jump et du réseau Diane de l'UCM.

Les femmes entreprennent plus au Maroc qu'en Belgique

Les femmes entreprennent plus au Maroc qu'en Belgique © BELGA

En bientôt 16 ans d'existence, l'Afem a établi plus de 80 partenariats nationaux et internationaux. L'association, qui comprend plus de 600 membres, est présente dans tout le pays via huit délégations régionales. Son but est à la fois de "pousser les jeunes femmes à entreprendre et assurer une présence féminine inclusive dans le monde des affaires marocain". Son premier incubateur a été créé en 2006. Dix ans plus tard, ils sont au nombre de sept et ont permis la création de 87 entreprises. Pour Mme Ibrahimi, un des besoins les plus urgents est de "renforcer le réseautage" des femmes. Isabella Lenarduzzi (Jump) fait un constat semblable pour la Belgique. "Les femmes restent des indépendantes mais ne deviennent pas des chefs d'entreprise." La croissance de l'entreprise reste un réel challenge au Maroc comme en Belgique. "Les entrepreneurs belges font très peu d'exportation", appuie Mme Lenarduzzi. Du côté du réseau Diane de l'UCM, porté par Virginie Pierre, l'incitation à l'exportation est d'ailleurs devenue un cheval de bataille. Pour y parvenir, le projet de Diane est de "créer un réseau féminin autour du bassin méditerranéen". L'Afem est notamment financé par de nombreux bâilleurs de fonds étrangers, comme la Coopération au développement belge. (Belga)

Nos partenaires