Les exportations, moteur de la reprise en 2012

28/02/12 à 16:05 - Mise à jour à 16:05

Source: Trends-Tendances

Les exportations ont été, par le passé, un important moteur de l'économie belge et devraient aussi donner une impulsion à la reprise en 2012, ont indiqué ce mardi des analystes d'ING qui présentaient leurs prévisions économiques pour la Belgique.

Les exportations, moteur de la reprise en 2012

© BELGA

Ces derniers tablent cette année sur une croissance économique négative de -0,1%. Les consommateurs restent pessimistes tandis que les entrepreneurs montrent quelques signaux encourageants.

Si la demande intérieure demeure faible, les exportations laissent apparaître des premiers indicateurs positifs. "L'économie s'améliore aux USA et les pays émergents s'attendent à une forte croissance. Cela devrait donner une forte impulsion pour la Belgique", selon l'économiste Philippe Ledent.

Médicaments, chimie, véhicules et hydrocarbures, produits d'exportation phares

ING a analysé les exportations belges qui sont dominées par quatre grands secteurs phares : les médicaments (12% des exportations), les véhicules (9%) et les hydrocarbures (9%). La chimie organique (8%) et les plastiques (7%) complètent la liste des principaux produits d'exportation. Ces secteurs représentent 40% du total des exportations belges.

Le trois-quarts des exportations belges se concentrent dans onze secteurs. La part des médicaments dans les exportations a triplé ces dix dernières années tandis que les carburants et plastiques ont vu leur part doubler.

Dans des secteurs comme le diamant ou l'automobile, la Belgique dispose encore d'un avantage comparatif mais qui ne s'est pas concrétisé dans plus de croissance. "La position de force de la Belgique pourrait être affectée. Il faut donc investir", d'après M. Ledent.

"L'Allemagne et les Pays-Bas sont nos deux concurrents directs"

Selon ING, la structure sectorielle des exportations belges se retrouve en Allemagne et aux Pays-Bas. La Belgique est plus spécialisée dans six secteurs que l'Allemagne, notamment dans les produits phares que sont les médicaments, les carburants et les plastiques.

Par rapport aux Pays-Bas, la Belgique est plus spécialisée dans six secteurs dont les plastiques. "L'Allemagne et les Pays-Bas sont nos deux concurrents directs et c'est vers eux qu'il faut se tourner pour des comparaisons internationales", a souligné Julien Manceaux, économiste chez ING.

Entre 2000 et 2011, la valeur des exportations a progressé de 66%. Le montant des exportations atteignait 336 milliards d'euros l'année dernière.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires